Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Natures Paul Keirn NATURES, SCIENCE & TRADITIONS, CONSOMMATION & SANTÉ

FUKUSHIMA - 3 avril 2011 - Quoi de neuf N°10

2 Avril 2011 , Rédigé par Paul Keirn Publié dans #ENVIRONNEMENT MONDIAL

 Quoi de neuf N°10 - Fukushima natures paul keirn 
ACTUALITES FUKUSHIMA

 

nuage radioactif 

 Clic ! Suivi de l'actualité de la catastrophe de FUKUSHIMA en DIRECT


___________________________________________________________________________________________

Pour atteindre le bonheur, selon le bouddhisme chinois d'origine, les trois singes représentent ce qu'il faut faire : ne rien entendre, ne rien voir, ne rien dire. Au total, le développement d'une morale qui ne pouvait que satisfaire les gouvernants. Avez-vous remarqué a quelle point la morale est souvent à destination des pauvres. Les hommes du pouvoir la prône mais s'en affranchissent. Eh bien non ! Nous regarderons, nous écouterons, nous parlerons !

Aujourd'hui, le recueil de l'info s'est avéré difficile. Certes les rédactions ne sont pas au grand complet le dimanche, mais quand même. Martine Aubry s'est engagée à sortir du nucléaire...dans les 40 ans qui viennent. Bien, mais un peu court. Au Japon, au calme succès l'exaspération. Qui se souvient des Zengakuren ? Les étudiants japonais hyperviolents, manipulés en sous main par le PC local. Le Japon peut aussi être violent. Un maire d'une commune abandonnée fait "appel au monde" faute d'être entendu. Le système japonais commence lui aussi à fuir de partout. D'autant (voir QdN? d'hier) les informations sur les conditions de travail lamentables des travailleurs du nucléaire commencent à apparaître. Les scandales succèdent aux mensonges. 

 

Merci à Olivier pour avoir transmis un info pour le moins étonnante :

Comment colmater la fissure qui pollue la mer ? Avec de la sciure et du papier journal !

Vous ne rêvez pas. Je ne suis pas devenu fou non plus. J'ai bien vérifié qu'il ne s'agit pas d'un poisson d'avril.

La CNN rapporte qu’on a essayé aujourd’hui de colmater une fissure en utilisant un composé chimique mélangé avec de la sciure et du papier journal. Cette faille laisse passer de l’eau hautement radioactive qui s’écoule dans l’océan Pacifique, d’où les forts taux de radioactivité relevés en mer. 

"The workers poured a chemical compound mixed with sawdust and newspaper into the crack, hoping it would expand and stick. But so far it has not done the trick, officials with Tokyo Electric Power Company (TEPCO) said."

Lire l’article de la CNN ici : 

http://edition.cnn.com/2011/WORLD/asiapcf/04/03/japan.nuclear.reactors/?hpt=T2 

 

19H25

La tribune

Le Japon se prépare à une « bataille de plusieurs mois » à Fukushima

Le conseiller spécial du Premier ministre Naoto Kan a averti qu'il faudrait « probablement plusieurs mois avant de stopper les fuites radioactives » de la centrale de Fukushima-Daiichi.

Une fuite radioactive dans l'océan Pacifique que Tepco peine à colmater, des Japonais exaspérés qui manifestent contre cet opérateur électrique et leur gouvernement, un Premier ministre conspué pour avoir tardé à visiter les régions ravagées par le tsunami et le séisme du 11 mars : trois semaines après la catastrophe, le Japon continue à s'enfoncer dans la crise

Des centaines de manifestants à Tokyo

A Tokyo, plusieurs centaines de japonais ont manifesté dimanche après-midi devant le siège de Tepco au cri de « Plus jamais de centrales nucléaires » ou « Tepco , gouvernement - prenez vos responsabilités »

Les barres de combustible demeurent en surchauffe et une radioactivité 4.000 fois supérieure à la limite légale a été détectée au large de la centrale : elle atteint 1.000 milliSieverts par heure et au moins 19 travailleurs ont été blessés par irradiation.

 

ASN

L’ASN annonce qu'elle va engager des actions " en toute transparence". ON peut estimer que depuis la castastrophe japonaise, l'Autorité française développe une action d'information assez complète aussi bien en direction de la presse que du public.

L’ASN ( Autorité de Sûreté Nucléaire) considère que le retour d'expérience de la castastrophe de la centrale de Fukushima sera une processus long de plusieurs années.

 

 La Tribune.fr

Anthony Pietrangelo, un des pontes du Nuclear Energy Institute, l'association de l'industrie nucléaire aux Etats-Unis déclare : "que ce soit un tremblement de terre, un tsunami, un ouragan, une attaque informatique ou terroriste, ou simplement une erreur humaine ou un dysfonctionnement technique, peu importe. Nous devons nous préparer à subir de tels événements. " 

 

19H00

Europe ecologie - Cécile Duflot

"Comment voulez-vous que des écologistes participent à un gouvernement qui  n'engage pas la sortie du nucléaire après ce qu'on a pu vivre à Fukushima"

 

PS - Martine Aubry

Energie : sortie du tout nucléaire 

Le PS inclut dans son programme un volet écologique et annonce clairement sa volonté de sortir la France du tout nucléaire et du tout pétrole en 30 ou 40 ans en développant les énergies renouvelables.

 

___________________________________________________________________________________________

 

 

80µS s-1 ?

Juste un petit point sur la notation des valeurs numériques (chiffres et nombres). Quand je roule à 80 Km/h tout le monde comprend. Je ne note pas cette valeur sous la forme 80 Km h-1 ! (heureusement). Pourtant c'est la même chose. C'est vrai, la notation en exposant est plus pratique. Encore faut-il l'expliquer. Au lieu d'écrire 2 x 2, on écrit 22 . Là, ça ne joue pas beaucoup. Mais si l'on écrit 1 000 000, vaut mieux écrire 10(soit 10 multiplié 6 fois par lui-même 10 x 10 x 10 x 10 x 10 x 10 x 10, en regroupant les zéros cela fait bien 1 suivi de 6 zéros, 1 000 000). Pour mémoire, 102 correspond à 100, 103 à mille, 106 au million 109 au milliard 1012, mille milliard (le « billion » anglo-saxon). En français, on n'a pas de mot pour dire « 1000 milliards ».
L'exposant négatif correspond à une division. 10-6 correspond non pas à 1 million mais à un millionième, à 1 divisé par 1 million. Ainsi dans les notations de doses on voit pour une valeur x quelconque x s-1 (donc, « x par seconde ») x h-1, "x par heure". C'est comme si on écrivait x/s ou x/h. Donc 80µS s-1 se lit "80 micro Sievert par seconde. On pourrait écrire (et ce serait mieux) 80µS/s. Idem pour les autres unités de mesure.

__________________________________________________________

L'ETAT A-T-IL OBLIGATION D'INFORMER LES CITOYENS ?

Article 21 de la loi du 22 juillet 1987 - Codifié à l'article L 124-2 du code de l'environnement
Les citoyens ont un droit à l'information sur les risques majeurs auxquels ils sont soumis dans certaines zones du territoire et sur les mesures de sauvegarde qui les concernent. Ce droit s'applique aux risques technologiques et aux risques naturels prévisibles.
Un décret en Conseil d'Etat définit les conditions d'exercice de ce droit. Il détermine notamment les modalités selon lesquelles les mesures de sauvegarde sont portées à la connaissance du public ainsi que les catégories de locaux dans lesquels les informations sont affichées.
L'exploitant est tenu de participer à l'information générale du public sur les mesures prises aux abords des ouvrages ou installations faisant l'objet d'un plan particulier d'intervention.

Pas mal, non ? Dommage il a été abrogé !

Article 21 : Abrogé par Ordonnance n°2000-914 du 18 septembre 2000 - art. 5 (V) JORF 21 septembre 2000
Article 21 (abrogé) En savoir plus sur cet article...

Abrogé par Ordonnance n°2000-914 du 18 septembre 2000 - art. 5 (V) JORF 21 septembre 2000
Nouveaux textes: Code de l'environnement - art. L124-2 (T) 

Ah bon ! L'article 21 n'a pas été abandonné (ouf!). Allons voir

Article L124-2
Modifié par Loi n°2005-1319 du 26 octobre 2005 - art. 2 JORF 27 octobre 2005
Est considérée comme information relative à l'environnement au sens du présent chapitre toute information disponible, quel qu'en soit le support, qui a pour objet :

1° L'état des éléments de l'environnement, notamment l'air, l'atmosphère, l'eau, le sol, les terres, les paysages, les sites naturels, les zones côtières ou marines et la diversité biologique, ainsi que les interactions entre ces éléments ;

2° Les décisions, les activités et les facteurs, notamment les substances, l'énergie, le bruit, les rayonnements, les déchets, les émissions, les déversements et autres rejets, susceptibles d'avoir des incidences sur l'état des éléments visés au 1° ; 

3° L'état de la santé humaine, la sécurité et les conditions de vie des personnes, les constructions et le patrimoine culturel, dans la mesure où ils sont ou peuvent être altérés par des éléments de l'environnement, des décisions, des activités ou des facteurs mentionnés ci-dessus ; 

4° Les analyses des coûts et avantages ainsi que les hypothèses économiques utilisées dans le cadre des décisions et activités visées au 2° ;

 

5° Les rapports établis par les autorités publiques ou pour leur compte sur l'application des dispositions législatives et réglementaires relatives à l'environnement.

Bon, bon, bon. Ah, au Titre 2, je vois Droit d'accès à l'information relative à l'environnement. Ah j'ai eu peur !

Chapitre IV : Droit d'accès à l'information relative à l'environnement

Le droit de toute personne d'accéder aux informations relatives à l'environnement détenues, reçues ou établies par les autorités publiques mentionnées à l'article L. 124-3 ou pour leur compte s'exerce dans les conditions définies par les dispositions du titre Ier de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 portant diverses mesures d'amélioration des relations entre l'administration et le public et diverses dispositions d'ordre administratif, social et fiscal, sous réserve des dispositions du présent chapitre.

Ah il y a des réserves...hmm ! Pas bon. Faut aller voir

I.-Après avoir apprécié l'intérêt d'une communication, l'autorité publique peut rejeter la demande d'une information relative à l'environnement dont la consultation ou la communication porte atteinte :

1° Aux intérêts mentionnés à l'article 6 de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 précitée, à l'exception de ceux visés au e et au h du 2° du I de cet article ; (on ira voir après lecture de la suite)

2° A la protection de l'environnement auquel elle se rapporte ; (ça, je comprends !)

3° Aux intérêts de la personne physique ayant fourni, sans y être contrainte par une disposition législative ou réglementaire ou par un acte d'une autorité administrative ou juridictionnelle, l'information demandée sans consentir à sa divulgation ; 

4° A la protection des renseignements prévue par l'article 6 de la loi n° 51-711 du 7 juin 1951 sur l'obligation, la coordination et le secret en matière de statistiques.
(Hou !...ça doit pas être piqué des hannetons ! J'y cours

L'essentiel de l'article concerne la protection des informations ayant trait à une personne physique, mais au dernier alinéa, on peut lire : "Les agents des services publics et des organisations appelés à servir d'intermédiaires pour les enquêtes dans les conditions fixées à l'article 4 sont astreints au secret professionnel sous les sanctions prévues aux articles 226-13 et 226-14 du code pénal."

Bref, les fonctionnaires ou les sous-traitants sont astreints au silence.

II.-Sous réserve des dispositions du II de l'article L. 124-6, elle peut également rejeter :

              1° Une demande portant sur des documents en cours d'élaboration ;

              2° Une demande portant sur des informations qu'elle ne détient pas ; 

              3° Une demande formulée de manière trop générale.

 En résumé, l'Etat n'est en rien soumis à une obligation d'information

______________________________________________________________________________
PROBLEME DE LA SEMAINE (problème de recueil de l'information)
En fait ce n'est pas une plaisanterie, je cherche vraiment le texte du plan Orsec-Rad. 

Enoncé

Sachant 

- que 'organisation des secours en France a été mis sur pied sous le nom de plans ORSEC (ORSEC = ORganisation des SECours).

- Il en existe plussieurs type : ORSEC national (décidé par la 1er ministre - n'a jamais eu l'occasion d'être mis en place) ; ORSEC zonal, (décidé par le préfet de zone de défense) Ce sont des grandes zones car la zone Ouest regroupe le 1/4 de la France. Il est déclenché lors de grandes inondations par exemple. ET le Plan ORSEC départemental (décidé par le préfet).

- qu'il existe des plans ORSEC dits particuliers : SATER : recherche d’aéronef à terre, SATMER : recherche d’aéronef en mer, ORSEC RAD : Accident nucléaire, POLMAR : Pollution maritime, Plan cyclonique dans les DOM-TOM, ctc. (Piratox, biotox…)

- que le Plan ORSEC RAD concerne les problèmes liés à un accident nucléaire.

Question : trouver sur internet ou ailleurs le texte relatif au plan ORSEC-RAD ? 

_______________________________________________________________________________

 


  





 

Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
O


Peacetime radiation accidents--the ORSEC-RAD plan c'est ça d'Anesthesiol c'est ça :


http://www.iaea.org/inis/collection/NCLCollectionStore/_Public/25/025/25025360.pdf



Répondre
O


Paul vous avez écrit : Oui, mais comment alimenter les usines en électricité en attendant le solaire ou autre...Pas évident


Les usines fabriquent beaucoup d'objets de consommation qui ne servent à rien ce sont des leurres économiques , sans des nikes les enfants refusent aujourd'hui d'aller à l'école vous voyez ce
dont je parle ?


En fait j'ai comme dans l'idée que vous êtes comme la majorité des gens ; vous avez peur mais vous ne voulez pas renoncer à vos avantages.


Sachez que le plus grand privilège de l'homme sur la planète est de vivre ce qui est déjà incroyable.


Nos ancêtres ont su s'adapter  à leur environnement pour pouvoir y vivre( température, alimentation, maladies, prédateurs et j'en passe)


Aujourd'hui vivre ne suffit plus on a besoin de vacances , de loisirs et de 20° Celsius dans son salon ,des fruits en hiver ... et nul ne voudrait juste concevoir de devoir renoncer à ces
"privilèges".


En fait "on" attend le messie qui va nous apporter une solution qui va régler le problème pour pouvoir continuer joyeusement comme avant.


C'est là le hiatus car point de messie à l'horizon.


Toutes les civilisations se sont effondrées par le passé et aujourd'hui dans un monde globalisé c'est toute l'humanité qui va s'écrouler .


Vous pensez bien que si on accepte un retrait progressif du nucléaire dans quelques années, il montera de nouveau en puissance perte de mémoire aidant ; vous vous souvenez sans doute du :
Plus jamais ça en 1918


Non il faut tout arrêter et tout de suite sinon...


d'ailleurs la bouteille est presque pleine après ça déborde et l'environnement ou ce qu'il en reste nous met dehors


Je pensais naïvement que vous aviez compris ça quand vous écriviez que cette fois ci vous ne laisseriez pas passer.


Je suis rempli de larmes pour vous et les gens comme vous.


Il n'est de pire sourd que celui qui ne veut pas entendre


Le mur est devant nous et on continue d'accélérer c'est juste du suicide.


Je ne vais plus publier sur votre blog .


Désolé je crois que la partie est perdue


Au revoir Paul je suis désolé ne m'en veuillez pas; libre à vous de ne pas publier ça sur votre page



Répondre
P


Votre radicalité vous honore. Mais arrêter d'un jour sur l'autre n'a aucun sens et vous le savez bien. Même en renonçant à tous les superflus de notre société, le désengagement du nucléaire
demandera des années qu'on le veuille ou non. Même si l'on contraint à construire avec un bilan thermique positif, le parc ancien sera bel et bien là. Les usines et les hopitaux ont besoin
d'électricité. Ce que nous pouvons faire de mieux c'est un plan de désengagement et travailler aux solutions de retraitement des déchets que nous avons accumulés.



O


Un début de réponse


cliquer sur ce lien


http://www.dailymotion.com/video/xhy5h7_energie-libre-a-disposition-liberez-les-brevets-stop-au-nucleaire_news



Répondre
F


Selon la CNN, on a essayé de colmater la fuite avec de la sciure et du papier journal, mélangé avec un produit chimique.


http://fukushima.over-blog.fr/article-comment-colmater-la-fissure-qui-pollue-la-mer-70919239.html


 



Répondre
P


J'ai vu. On croit rever ! C'est delirant. Faut-il qu'ils soient désespérés pour en arriver à de telles extrêmités !!!



O


vu sur le site de l'IRSN:
"A noter : compte-tenu de la stabilisation actuelle de la situation à la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi, la fréquence des points d’information de l’IRSN change. Ils seront désormais
publiés lors d’évolutions importantes sur l’état des installations." 


besoin de plus d'explications ?????



Répondre
P


Oui j'ai vu, j'en avais fait la remarque



O


En cas d'accident majeur , le plan Orsec Rad prévoit la mise en place d'un cordon sanitaire par l'armée isolant la zone contaminée du reste du territoire,  dont la population ne pourra pas
sortir [...].
ça glace le sang non ?
Nous sommes tous des Japonais en puissance



Répondre
P


Oui, c'est exact. L'avez-vous eu entre les mains ?



O


Ne nous faisons pas avoir encore une fois
Pas de retour d'expérience venant du Japon ou d'ailleurs ; pas besoin
Pas de norme internationale pour la sécurité nuclèaire face aux risques environnementaux ; pas besoin


Exigeons tous ensemble l'arrêt immédiat  de toutes les centrales en activité et ce au niveau mondial
Il en va du devenir de l'humanité.
Rien à craindre pour l'emploi des ingénieurs du nucléaire ils ont encore des décennies de travail pour sécuriser les déchets déjà produits sur la planéte et autres lieux irradiés .
Quoiqu'il en coûte pour notre bien être matériel , refusons les fauteuils roulants et autres IRM ...exigeons la santé.
Mobilisons nous il n'est peut -être pas encore trop tard.



Répondre
P


Oui, mais comment alimenter les usines en électricité en attendant le solaire ou autre...Pas évident



O


En regardant cette vidéo j'espère que vous aurez compris que bientôt le gouvernement Français va nous vendre l'idée de construire de nouveaux réacteurs pour contrer la hausse des prix de
l'electricité .


Alors vous penserez à ce témoignage j'espère


Les habitants dans la zone contaminée entre 20 et 30 km de fukushima dont on ne sait que faire ne sont ni ravitaillés ni soutenus et manquent de tout car personne ne veut plus s'approcher de
cette zone pestiférée



Répondre
O


http://www.youtube.com/watch?v=a78lgT6qavY



Répondre
A


Ann Anesthesiol Fr. 1978;19(1-2):40-4.


[Peacetime radiation accidents--the ORSEC-RAD plan].


[Article in French]


Chanteur M.


PMID: 28018 [PubMed - indexed for MEDLINE]



Répondre
P


???



O


Le complexe Daiichi avait un total de 1760 tonnes de combustible nucléaire neuf et irradié sur  le site selon TEPCO.
Le réacteur le plus endommagé, le n°3, contient 90 tonnes de combustible, et la piscine de stockage au dessus du n°4 [ ]  contient 135 tonnes.


 les réacteurs de Tchernobyl avaient environ 180 tonnes quand l'accident est arrivé en 1986.


 



Et selon Forbes.com (D'après TEPCO)
Il y a 3400 tonnes de combustibles dans les sept piscines de stockage à l'intérieur du complexe [ ]. Il y a 877 tonnes dans cinq des cœurs de réacteurs.



Cela fait un total de 4277 tonnes, soit 24 fois Tchernobyl.


C'est vrai qu'il n'y a aucune raison de s'inquièter ni d'en parler au JT



Répondre
P


C'est d'une toute autre ampleur !



O


Voila ce que vous auriez dû voir au journal de 13 heures de TF1 si une chappe de plomb médiatique ( qui n’arrête pas les radiations ne s’était abattue sur la France ces derniers jours.
http://www.rtlinfo.be/videos/13h/295977



Répondre