Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Natures Paul Keirn NATURES, SCIENCE & TRADITIONS, CONSOMMATION & SANTÉ

FUKUSHIMA - 16 avril 2011 - Quoi de neuf N°23 - Dernières nouvelles - NATURE(S)

16 Avril 2011 , Rédigé par Paul Keirn Publié dans #ENVIRONNEMENT MONDIAL

quoi de neuf 23 - Natures paul keirnFUKUSHIMA suivi de l'information - News on line

 

nuage radioactif 

 Clic ! Suivi de l'actualité de la catastrophe de FUKUSHIMA en DIRECT (optimisé Firefox, Chrome, Opera)

 

En relisant les billets de la semaine (et puisque les rédactions occidentales somnolent un peu ce matin) je me faisais la réflexion suivante qui, peut-être banale, mérite cependant d'être soulignée : le nucléaire aura vraiment été l'énergie la plus pourrie qui soit depuis que l'espèce humaine est sur Terre. D'un bout à l'autre de la chaîne, de l'extraction aux déchets, elle génère plus de misère et de mort qu'aucune autre. Et surtout dans la durée.
L'extraction d'AREVA au Niger où les populations sont contaminées à qui mieux mieux, sans oublier les polynésiens ; les employés des centrales et notamment les sous-traitants contaminés en silence, des rejets permanents autorisés, des déchets qu'on ne sait pas traiter et qu'on lègue aux générations futures. Et, doucement, tranquillement, une pollution radioactive croissante qui va peut-être, banalement, s'intégrer à nos modes de vie. Nos petits-enfants auront encore de quoi nous maudire. Alors, il faut agir, maintenant.
Mieux que je saurais le dire, l'article ci-dessus donne la mesure de l'enjeu. (A cet après-midi pour les news).

Dans Le Monde du 3-4 avril 2011 Michel Rocard et les philosophes Dominique Bourg et Floran Augagneur ont signé un texte titré "Le genre humain, menacé".  

Résumé. 

"La démocratie sera la première victime de l’altération des conditions universelles d’existence que nous sommes en train de programmer. Les catastrophes écologiques qui se préparent à l’échelle mondiale dans un contexte de croissance démographique, les inégalités dues à la rareté locale de l’eau, la fin de l’énergie bon marché, la raréfaction de nombre de minéraux, la dégradation de la biodiversité, l’érosion et la dégradation des sols, les événements climatiques extrêmes… produiront les pires inégalités entre ceux qui auront les moyens de s’en protéger, pour un temps, et ceux qui les subiront. Elles ébranleront les équilibres géopolitiques et seront sources de conflits. Parce que nos démocraties n’auront pas été capables de se prémunir de leurs propres excès, elles risquent de basculer dans l’état d’exception et de céder aux dérives totalitaristes.

Lorsque l’effondrement de l’espèce apparaîtra comme une possibilité envisageable, l’urgence n’aura que faire de nos processus, lents et complexes, de délibération. Pris de panique, l’Occident transgressera ses valeurs de liberté et de justice. Pour s’être heurtées aux limites physiques, les sociétés seront livrées à la violence des hommes. Nul ne peut contester a priori le risque que les démocraties cèdent sous de telles menaces.

Les enjeux, tant pour la gouvernance internationale et nationale que pour l’avenir macroéconomique, sont de nous libérer du culte de la compétitivité, de la croissance qui nous ronge et de la civilisation de la pauvreté dans le gaspillage. Si nous n’agissons pas promptement, c’est à la barbarie que nous sommes certains de nous exposer. Pour cette raison, répondre à la crise écologique est un devoir moral absolu. Les ennemis de la démocratie sont ceux qui remettent à plus tard les réponses aux enjeux et défis de l’écologie." 

News

TSR.ch (Télévision Suisse Romande)

Une nouvelle fuite d'iode a été mesurée dans de l'eau de mer au large de la centrale de Fukushima

16 avril 2011 21:17

Les niveaux de radioactivité ont fortement grimpé dans l'eau de mer au large de la centrale nucléaire de Fukushima, faisant présager de nouvelles fuites, a annoncé le gouvernement nippon. Cette annonce est intervenue après une réplique de magnitude 5,9 qui a secoué le Japon samedi matin. Les niveaux d'iode-131 sont montés jusqu'à 6500 fois le seuil normalement autorisé. Cette hausse pourrait avoir été causée par l'installation vendredi de panneaux d'acier pour contenir la radioactivité. L'opération aurait agité temporairement des eaux stagnantes. La radioactivité de l'iode est toutefois très courte.

 

Questionscritiques.free.fr - ASIA Times Online - 16.04

La crise nucléaire japonaise se mondialise

Par Victor Kotsev

Asia Times Online, 16 avril 2011

article original : "Japan nuclear crisis goes global"

Tandis qu’un environnement inhabitable s’étend au cœur-même du Japon, les radiations se répandent dans le monde entier. Le combat désespéré pour faire redémarrer les systèmes de refroidissement des réacteurs mis hors d’usage, afin d’en reprendre le contrôle, ne produit pratiquement aucun résultat et est entouré d’incertitudes.

.../...

En général, alors que les autorités de la plupart des pays continuent d’insister sur le fait qu’il n’y a aucun risque par rapport aux retombées radioactives, des rapports indiquant le contraire arrivent de la part de sources de plus en plus nombreuses. Il est important d’éviter la panique, soulignent les accusateurs les plus respectés, mais il est également important de prendre des précautions comme éviter certains produits et passer à une alimentation qui met l’accent sur le bas de la chaîne alimentaire.

 

MAXISCIENCES (extraits)

Tchernobyl : les sangliers d'Autriche sont toujours 

contaminés par les rejets radiocatifs

Vingt-cinq ans après la catastrophe de Tchernobyl, les sangliers autrichiens sont toujours contaminés par les retombées radioactives, assure une association écologiste. En raison de son alimentation, l'espèce est particulièrement touchée par la persistance du césium 137 dans l'environnement.

Si vingt-cinq ans après la catastrophe de Tchernobyl, le niveau de césium radioactif a été réduit de moitié, il "affiche des niveaux encore trop élevés", dénonce l'association. Les sangliers font partie des espèces animales les plus touchées, encore aujourd'hui, par les retombées radioactives, et ce en raison de leur alimentation. Le césium est la principale source de contamination de la chaîne alimentaire. L'élément se fixe lentement dans le sol par les minéraux, et contamine alors les feuilles, les racines, et les champignons dont se nourrit le gibier. Considérée comme moyenne, la période de radioactivité du césium 137 est de trente ans.

nuage radioactif 

 Clic ! Suivi de l'actualité de la catastrophe de FUKUSHIMA en DIRECT (optimisé Firefox, Chrome, Opera)

Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
O


«L'océan est un grand recycleur, il absorbe les égouts et les recycle en substances nutritives, il retire les toxines de l'eau, produit de la nourriture et transforme le dioxyde de carbone en
élément de nutrition et en oxygène»


 Steve Palumbi, biologiste de l'université Stanford (Californie)


Je me demande en quoi va recycler l'océan en ce qui concerne les PCB et les radio-nucléides ??


Si quelqu'un sait: merci de me répondre



Répondre
P


Bon, on attend la réponse !



O


Trouvé sur le web


danger du pyralène



Notre famille habite depuis plusieurs générations dans la même habitation. En 1950 EDF a installé un transformateur au pyralène à l'emplacement du jardin . Mes grands parents ont continué à
utiliser leur jardin avec le transformateur au milieu sans que personne ne les ai avertit qu'il y avait un risque pour leur santé , ma grand mère est morte 10 ans plus tard d'un cancer du colon.
Mon père a changé le jardin de place pour des raisons pratiques mais l'a rempli avec la terre de l'ancien jardin . Nous avons tous consommé ces légumes que nous pensions très sains : ma mère est
morte d'un cancer du pancréas il y a 7 ans, et mon père vient d'être atteint d'un cancer du colon. La liste commence a s'allonger , je suis inquiète pour mon frère , mes enfants et moi qui ont
tous eu la même alimentation. Quels recours avons nous , pouvons nous faire analyser la terre. Avez vous connaissance d'autres personnes ayant vécu des situations similaires qui pourraient me
contacter?



Répondre
P


Qui peut répondre...? Il est toujours possible de faire analyser la terre par un laboratoire, de préférence en indiquant les substances qui peuvent s'y trouver (ou pas)



O


Extrait:http://fabrice-nicolino.com/index.php/?p=1112


Dans L’Express numéro 3117, dont vous trouverez le texte plus bas, Attali embouche les trompettes de l’Apocalypse pour parler de la catastrophe nucléaire de Fukushima. Une première
citation : « On évacue nos ressortissants; on fait des communiqués lénifiants. Pour ne pas paniquer les populations. Pour sauver l’industrie nucléaire. Pour dormir encore quelques jours
tranquilles ». Eh, dites-moi, mais on dirait bien de la panique ! Deuxième citation : « L’heure est très grave. Un scénario mettant en cause l’intégrité à moyen terme de l’humanité ne
peut plus être exclu ». Oh oh, ne sont-ce pas des mots que l’on écrit au moment des déclarations de guerre ? Si. Troisième citation : « Tout cela parce que les autorités nucléaires
japonaises ont, pour des raisons de pure rentabilité financière, construit cette centrale là où il ne le fallait pas et refusé d’y installer toutes les sécurités qui leur avaient été proposées
». Ne jurerait-on pas une radicale remise en cause, par un de ses thuriféraires, du système économique dans lequel nous nous engloutissons jour après jour ?


Ces deux tribunes sont simplement et nettement extraordinaires. Si la page se tourne comme à l’habitude, elles seront tôt oubliées. Ou l’on verra ces charlatans se vanter d’avoir vu clair avant
d’autres. Tout reste possible, croyez-moi. Au fait, pourquoi utiliser cette désobligeante expression de charlatans ? Mais parce qu’ils le sont, assurément. Voilà des gens à l’aise dans un système
dont ils nous avertissent, sans en tirer la moindre conclusion crédible, qu’il nous menace d’une mort collective effroyable.  Rocard a été Premier ministre de la France de 57 à près de 61
ans. Que ne nous a-t-il prévenu du désastre en cours, profitant de son poste ? Il n’en était pas conscient ? Quel imbécile ! Il en était conscient ? Quel criminel, préférant sa carrière
personnelle au bien commun de l’humanité. Quant à Bourg, qui conseille Hulot depuis tant d’années, la seule riposte à cette menace biblique serait donc une tribune et la candidature de son
champion en 2012, en attendant 2017 et 2022 ?


Attali sort du cadre raisonnable. Je crois désormais cet homme totalement cynique et par là-même désabusé. Ce qui compte pour lui, c’est le jour qui passe, la semaine qui se profile, le mois
espéré, et ses retombées médiatiques. Croit-il ce qu’il écrit ? Je me garderais bien de répondre, de peur d’un frisson mortel. En tout cas, cet homme jadis au service de Mitterrand, aujourd’hui
ami revendiqué de Sarkozy, décrit en toutes lettres l’extrême folie du nucléaire. Et donc, même s’il ne le reconnaîtrait pas la tête sur le billot, la complète inanité des politiques
industrielles menées en France depuis plus de quarante ans. Seulement, l’avouer serait se condamner soi-même. Or Attali, qui n’attend rien d’autre que ce qu’il peut encore arracher, ne l’admettra
jamais.



Répondre
O


Cet été avec le manque d'eau annoncé, y aura-t-il un problème d'approvisionnement en eau pour nos centrales françaises ???


 



Répondre
P


Quand je suis passé à Dampierre en Burly, visite de la centrale, je crois me souvenir qu'il faut 8 mètres cubes/seconde par réacteur. A vérifier. Cela peut effectivement poser des problèmes,
notamment la Loire, dernier fleuve sauvage d'Europe.