Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Natures Paul Keirn NATURES, SCIENCE & TRADITIONS, CONSOMMATION & SANTÉ

Nunalla, Manitoba, Canada - Un lecteur sur la Baie d'Hudson ?

28 Février 2018 , Rédigé par Paul Keirn Publié dans #ENVIRONNEMENT MONDIAL, #PROMENADES

Nunalla, Manitoba, Canada - Un lecteur sur la Baie d'Hudson ?

Dans la colonne de droite du site NATURES, les habitués auront remarqué la présence d’un globe terrestre qui tourne, indiquant les lecteurs présents sur le site par des étiquettes. Le nom des villes d’où ils consultent apparaît. En cliquant sur Revolvermaps, le nom de l’auteur de ce widget, on voit un énorme globe terrestre avec un rond rouge pour tous ceux qui sont venus sur le site depuis quelques années (312 000 visiteurs) sur les 2,5 millions qui sont venus depuis octobre 2008.

Plus le cylindre rouge est long, plus les visites se sont accumulées à partir d’une ville donnée.
Lors de ma dernière visite, j’ai vu un habitué situé sur les rives de la baie d’Hudson au Canada.
Qui donc consulte le site depuis cette latitude nord soumise aux plus grands froids. Il y fait entre -20° et -24° en ce moment, ce qui fait -40° par un vent de 50 Kmh ! 

Google maps permet de se rapprocher :

Et encore, et encore...Pour trouver la seule ville où peut être posé le "cylindre rouge". Il faut donc se rapprocher de Egg island, l'île de l'oeuf !? Qui peut bien vivre à cet endroit isolé ?

Une exploration de la zone non plus en mode image satellite mais en mode plan permet de voir des milliers de lacs

J'imagine en été, la flore et la faune, les poissons sauvages de tous ces lacs, non loin de 60° de latitude Nord ! (Paris est à 48° N). Nunalla ! Voilà découvert le nom du lieu d'où consulte notre lecteur ou lectrice
Rapprochons-nous encore...

Est-ce une ville côtière dans le grisé sous Nunalla ?

Et non ! Pas une ville ! Une maison ! Une seule maison perdue dans l'immensité ! Entre la gigantesque baie d'Hudson et l'immense forêt canadienne. Ohé du bateau, qui est là ?

Dans Google images peut-être ? Oui, mais...

Une ruine ? !

Consulter internet depuis une ruine ? Peu probable ! Il faudrait trouver une photo plus récente. Je me rends compte que Nunalla fait partie de circuit touristique en chiens de traîneaux !

Je gardais les yeux sur les traces de Quincy, espérant que ses chiens ne courraient pas après le caribou. Les chiens courent vite, le nez en l'air, sautant, pleurnichant et se plaignant chaque fois que nous nous arrêtons. J'ai rattrapé Quincy au vieux poste de traite de Hudson Bay de Nunalla. Le bâtiment principal de la place était remarquablement bien entretenu et les rangers étaient parvenus à un point de contrôle confortable. Quincy était occupé à échanger des traîneaux avec Charlie Lundi, le musher de Churchill. Il gratta Nunalla et emprunta gracieusement son traîneau à Quincy.

http://pawsandpaddlesadventures.com/hundeschlitten-touren/

La cabane des Rangers !

L’après-midi, balade en hélicoptère au-dessus de la toundra marécageuse qui ne va pas tarder à geler. Le but du jeu est évidemment de repérer les ours, dont il n’est pas question, pour ne pas les déranger, de trop s’approcher. En voici un qui nage : les appareils photo crépitent. Un autre trottine, agacé par le gros insecte bourdonnant qui tourne autour de lui. Les hélicos, après une heure de vol, se posent quelques minutes à Nunalla, aux confins du Nunavut. Les pilotes sortent les fusils et les revolvers : on ne sait jamais. Au retour, la steppe n’est plus fréquentée que par les caribous.

https://voyages.michelin.fr/amerique-du-nord/canada/manitoba/churchill/reportage/canada-rencontre-avec-lours-polaire

La voici donc ma cabane au Canada, avec un Ranger devant :

Wikipédia : 

"Les Rangers canadiens forment un sous-élément spécialisé des Forces armées canadiennes créé en 1947. Ils font partie de la réserve de l'Armée canadienne et garantissent une présence militaire dans les régions isolées du Canada comme le Nord canadien et le long des côtes. Ils ont pour mission d'observer et de signaler des activités inhabituelles.

Les Rangers canadiens proviennent en grande majorité des nations amérindiennes du Nord. Leur tenue spécifique est constituée d'un chandail rouge et d'une casquette arborant leur emblème. On compte environ 5 000 rangers canadiens répartis dans 200 communautés du territoire canadien."

Ce n'est pas "la forêt canadienne"...A cette latitude, c'est la toundra !

Un été dans la toundra en fleurs

Pour aussi longtemps que possible

Allez, salut les RANGERS et merci de consulter NATURES ! 
On pense à vous

Paul Keirn

 

 

Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article