Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Natures Paul Keirn NATURES, SCIENCE & TRADITIONS, CONSOMMATION & SANTÉ

17 novembre 2018 : la colère "assumée" du peuple contre les taxes

1 Novembre 2018 , Rédigé par Paul KEIRN Publié dans #INDIGNÉ(E)S!, #INDIGNé(e)S, #Indignés !

17 novembre 2018 : la colère "assumée" du peuple contre les taxes

Il ne suffit plus de répondre « J’assume » dans les micros de Télémacron-France 2, comme Macron, son drone Edouard Philippe et tous ses clones, pour que les français taisent leurs mécontentements et leur haine du comportement du pouvoir en place : 

Nous ne voulons plus être les éternelles victimes du mensonge, du mépris, de l’arrogance du quart-candidat Macron (au 1er tour) et du président Macron-par défaut (au 2e tour contre le FN). 

Ce même-pas-élu-comme-maire, qui n’a d’autre expérience que celle d’un banquier, c’est-à-dire d’un lèche-cul, d’un fellateur des puissances de l’argent-roi, n’a que mépris pour le peuple qu’il est censé représenter dans sa globalité. 

Ah ! Mais vous n’êtes pas gérant d’une startup high tech ! Ah vous n’avez pas entre 25 et 35 ans ! Alors vous n’êtes qu’un « rien » « resté sur le quai de la gare » à regarder passer les trains du progrès comme une vache hébétée, comme un(e) illettré(e), un « gaulois » réfractaire, et même comme un ringard « qui fume des clopes et roule au diesel » comme vient de l’affirmer cette minable girouette qu’est Benjamin Griveaux, fils de notaire, traître à la Gauche et porte-parole du mépris macronien.

C’est que, ceux qui ne sont pas les « premiers de cordée » sont les boulets d’une nation rêvée comme une entreprise high tech. Où les vieux, les retraités, ne méritent même pas la plus mince des considérations et que l’on taxe sans vergogne, au prétexte que les jeunes sont moins riches ! 
Après 40 ans à s’user au travail, les retraités usurpent-ils un mince mieux-être ? Certainement pas. Alors, les retraités sont en colère.

Les autres boulets, ces « salauds de pauvres », ces malades, ces fonctionnaires en CDI, ces éhpadiens, ces chômeurs, ces mendiants, ces salariés en arrêt maladie, ils plombent le budget, Macron n’a pour eux que haine et souhait de distribuer les coups de fouet qu’ils méritent. Un peu de précarité, ça stimule non, pense l’Immonde.

Les taxes sur les carburants sont repeintes en vert pour nous faire croire que cela répond à la transition écologique que tout le monde souhaite, mais qui n’aura aucun impact sur le désastre écologique mondial en cours. Alors qu’il aurait suffit d’adopter une taxe flottante en fonction du prix du pétrole pour lisser les hausses et surtout avoir le souci de ne pas maltraiter la population. Mais non, j’assume une fiscalité punitive ! 60 % de taxes sur chaque litre !

Macron est une forme de maltraitance du peuple que nous sommes.

Tous ces mondains haineux et méprisants qui nous gouvernent ont encore le culot de prétendre augmenter le pouvoir d’achat. On a vu, avec l’arrivée des feuilles de paie d’octobre 2018, l’effet de leur terre promise : 15 € de plus sur un salaire moyen ! Une aumône !  Alors que l’augmentation du prix du gaz, du pétrole, des mutuelles, du stationnement, des amendes, des assurances, des produits de consommation, de tout, annule 3 à 4 fois, 10 fois, cette hausse ridicule et même honteuse. De qui se moque-t-on ! De vous, de moi, de nous.

Alors nous verrons le 17 novembre 2018, la colère des usagers de la route. 
Alors nous ferons un référendum des prochaines élections européennes, pour que Macron prenne une raclée phénoménale, que le peuple - assumera - de lui administrer avec force.

 

Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article