Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Natures Paul Keirn NATURES, SCIENCE & TRADITIONS, CONSOMMATION & SANTÉ

Handicap international : les mines antipersonnelles et les BASM

11 Décembre 2009 , Rédigé par Paul Keirn

BASM.jpg  Tiens ! Faisant les courses mon attention est attirée par un sac à sapin de Handicap International. A quoi cela sert-il déjà ? Equiper les victimes de prothèses de bras et surtout de jambes de celles et ceux qui ont marché sur une mine "antipersonnel". Sauf que maintenant le "personnel" n'est plus l'ennemi, mais des femmes et des enfants qui travaillent dans les champs. HI travaille également sur les programmes de démininage. Cliquez sur l'image de la BASM (Bombe à sous-munitions) pour voir le film. Nous verrons plus avant : LA PLANTE QUI PERMET DE DETECTER LES MINES (Si, si !)
sac-a-sapin-handicap-international.JPG

01-AFGH_Mine_antipersonnel__c__John_Rodsted_01.jpg

Des mines comme ceci...







mine1...ou comme cela.
Ou encore contenues dans des bombes, par centaines. Ce sont les BASM !
J'ai cherché, ce sont des Bombes A Sous Munitions. Le containeur éclate en l'air et les mines sont dispersées, containeur qui parfois ne s'ouvre pas :
.cluster_bomb-2.jpg
Le résultat, inutile de montrer des photos horribles, on le devine.

"Sept ans jour pour jour après l'entrée en vigueur, le 1er mars 1999, du Traité d'Ottawa interdisant les mines antipersonnel, et alors que les mines font encore 1 victime toutes les 30 minutes dans le monde, Handicap International, forte de près de 34 000 nouvelles signatures contre les mines antipersonnel qui s'ajoutent au plus de 1 million déjà recueillies, a interpellé directement la Chine, la Russie et les Etas-Unis toujours non signataires du traité ; les trois pays qui détiennent à eux seuls, 80 % du stock des mines de la planète." (HANDICAP INTERNATIONAL) dont le logo est cliquable :
logoHanInter
Vérification au passage entre le photo prise chez "Super U" mentionnant un prix de vente à 5 Euros et le site de HI. Egalement 5 Euros. Super U ne fait donc pas de bénéfices (heureusement).
sacasapin-chez-super-U


La plante qui détecte les mines
arrabidopsisExtrait du blog "sciences.blog.lemonde" (cliquez ici pour voir le site) :
“Changer les hommes avec des géraniums” chantait le fougueux Laurent Voulzy en 1992 dans sa surprenante chanson “le pouvoir des fleurs”. Seize ans plus tard, il se pourrait bien qu’il ait raison… La recherche en génétique vient d’enfanter d’un nouveau projet qui mettra sûrement d’accord, pour une fois, anti et pro OGM. Des biologistes danois ont inventé une plante génétiquement modifiée aux propriétés formidables.

Plantée sur un champ de mine, cette plante, l’arabidopsis thaliana ou arabette des dames, change de couleur selon qu’une mine est enterrée dans le sol ou non. Le largage de graines d’arabidopsis thaliana sur un champ de mines deviendrait un moyen économique de lutter contre ce fléau.

L’arabette des dames est l’élève modèle des biologistes moléculaires. Sa culture est aisée et rapide (de l’ordre de 6 à 8 semaines). Son génome est un des plus petit du monde végétale avec ses 5 chromosomes constitués de 25498 gènes regroupant 125 millions de bases ! Une vétille! Ce génome est désormais disponible sur le site internet de la plante.

Rouge je m’arrête, vert je passe

Séquencer l’ADN permet de déterminer l’origine de toutes les fonctions de la plante. Les scientifiques se sont penchés sur la capacité des feuilles de la plante à changer de couleur en fonction du sol dans lequel elle pousse. Grâce a une manipulation génétique, ils ont créé des plantes dont les feuilles changent de couleur au contact de dioxyde d’azote. Elles virent ainsi du vert au rouge. Or les mines enfouies dans le sol libèrent du dioxyde d’azote, contenu dans leur explosif. Elles deviennent facilement repérables. Rouge je m’arrête, vert je passe. Ce détecteur d’un nouveau genre pourrait considérablement accélérer le travail des démineurs, préserver des vies et rendre fréquentables de nombreux territoires. Rappelons que 15 à 20 000 personnes périssent chaque année à cause de cette arme encore plus barbare que toutes les autres.














Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article