Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Natures Paul Keirn NATURES, SCIENCE & TRADITIONS, CONSOMMATION & SANTÉ

Gilets jaunes - JOUR 21 - Vendredi 7 décembre : veillée d'armes

7 Décembre 2018 , Rédigé par Paul KEIRN

Gilets jaunes - JOUR 21 - Vendredi 7 décembre :  veillée d'armes

Histoire de collecter les données factuelles
Une hypothèse : la violence gagnera la province
Les deux faits : le ralliement des lycéens, la rencontre GJ/Philippe

Édouard Philippe a donc reçu à 20H30, en ce soir du 20e jour du mouvement des gilets jaunes, sept représentants d’une organisation appelées les « Gilets jaunes libres » (les autres ne le seraient ils pas?!) parmi lesquels Benjamin Cauchy, Jacline Mouraud et Christophe Chalençon (ce dernierpréconisait récemment d’un général se substitue à l’actuel président!)

 


Leurs déclarations au sortir de cette réunion de plus d’une heure et demi avec le premier ministre décrivent toutes un Édouard Philippe attentif, sérieux, conscient de la gravité de la situation. Bon ! « Et maintenant, il faut attendre la semaine prochaine ».../...« Il a reconnu qu’il y a eu des erreurs » commente Jacline Mouraud. Le temps que le premier ministre informe Macron dans sa tour d’ivoire (ou son bunker) et que le grand maître des lieux daignent répondre à toutes les demandes des GJLibres. Qu’ont ils demandé ? Les interviews au sortir de la réunion ne permettent pas de le savoir. 
Quoiqu’ils aient pu dire, Édouard Philippe est parfaitement conscient des demandes des gilets jaunes, quelle que soit leur obédience. Macron l’est aussi.

Toute la journée les médias ont spéculé sur le degré de violence de la manifestation de demain( dite « Acte IV »). Les membres du gouvernement dramatisent...peut-être. Le fait est que les « black blocs » ont fait de cette manifestation leur réunion annuelle, dit on. 
La députée LREM Cendra Motin s’est illustrée en qualifiant de "fake news" la manière dont les gendarmes ont mis à genoux et collé au mur 151 lycéens interpellés, alors que la nouvelle était déjà validée par l’AFP. Mensonge ? Bêtise ? Le grand vent de l’histoire balayera tous ces députés idiots de la France en Marche. 
Paris démonte ses terrasses et ses chantiers, les commerçants atteignent des manques à gagner record et râlent, les marchands de contreplaqué sont contents. 
Les grandes questions du jour : faut-il aller à Paris ? Rester sur les ronds-points ? 
Plus calme que prévu, la manif ? Ou sanglante ? Sans doute redoutable
Des violences en province, plus que jamais auparavant, c’est l’expression de l’exaspération dans les reportages qui le laisse penser.

La détermination des gilets jaunes (version rond-point) est maximale.

Demain, samedi 8 décembre...

 

Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article