Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Natures Paul Keirn NATURES, SCIENCE & TRADITIONS, CONSOMMATION & SANTÉ

NUCLEAIRE : explosion à Marcoule - 1 mort, 4 blessés

12 Septembre 2011 , Rédigé par Paul Keirn

 accident-nuke.jpg

  1. INFONUKE.gif   carte_japon-GF.jpg webcam-fukushima.jpg  carte-de-la-contamination-radioactive---natures-paul-keirn.jpg Sans-titre-3.jpg

    http://balisescriirad.free.fr/resultats_drome.htm

    Explosion près du site nucléaire de Marcoule: un mort, quatre blessés, pas de fuite radioactive

  2. Pas d'analyse pour le moment, juste l'info (voir plus bas les liens vers sites)

16H15 - ASN :

Un four a explosé lundi dans l'installation nucléaire Centraco de Codolet, située à proximité immédiate du site du CEA de Marcoule (Gard). Cette explosion a fait un mort et quatre blessés,selon un bilan communiqué par l'Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN). 



L'explosion a eu lieu vers 11 h 45 dans le Centre de traitement et de conditionnement des déchets de faible activité (Centraco), appartenant à la société Socodei, filiale d'EDF. Un périmètre de sécurité a été installé, mais l'ASN et EDF assurent que l'accident n'a provoqué aucune fuite radioactive ou chimique à l'extérieur de l'installation. «Cet accident ne comporte pas d'enjeu radiologique ni d'action de protection des populations», a précisé l'ASN, précisant qu'elle avait suspendu son organisation de crise vers 16 heures.

A 16 heures, l'ASN a indiqué que l'accident était «terminé». «Aucune mesure de confinement ou d'évacuation des salariés n'a été nécessaire» sur le site, a déclaré le ministère de l'Intérieur. «Les blessés n'ont pas été contaminés et la personne décédée est morte dans l'explosion», a ajouté cette source, précisant que les opérations avaient été menées par les services de sécurité du Centre de traitement et de conditionnement des déchets de faible activité (Centraco), épaulés par les pompiers locaux. «Il n'y a pas de rejet (radioactif, ndlr) en interne ni en externe», assure encore le porte-parole du ministère de l'Intérieur.

EDF : «c'est un accident industriel, pas un accident nucléaire». Selon un porte-parole d'EDF, «c'est un accident industriel, ce n'est pas un accident nucléaire. Dans ce type de four, il y a deux types de déchets : des déchets métalliques (vannes, pompes, outils) et des déchets combustibles comme des gants ou des combinaisons de travail des techniciens», a-t-il détaillé. «L'incendie déclenché par l'explosion a été maîtrisé», a ajouté EDF. Dès l'annonce de cet incident, l'action EDF a perdu 6% à la Bourse de Paris.

De son côté, la CRIIRAD (Commission de Recherche et d'Information Indépendantes sur la Radioactivité) a annoncé avoir mis en alerte ses balises de détection de la radioactivité dans l'airsituées à Avignon et Montélimar, et n'avoir rien constaté d'anormal.

«Ceux qui sont dans les bureaux doivent rester enfermés», raconte une restauratrice

« Je l'ai appris par un client, vers 13h30 », raconte au parisien.fr Sibylle Angeli, patronne de l'hôtel-restaurant La Petite Hutte, à Codolet, jointe au téléphone vers 14h30. « Les clients, majoritairement des employés du site nucléaire, ont été prévenus par téléphone et ont dit qu'il fallait partir vite. Ils se sont levés et sont tous partis », raconte-t-elle. 

« Ceux qui sont dans les bureaux doivent rester enfermés et les gens qui sont sur le site n'ont pas le droit de sortir pour l'instant », continue la restauratrice, dont le frère et le neveu travaillent sur le site. En revanche, dans le village, « la vie est comme d'habitude », « l'école n'a pas été évacuée ».

La ministre de l'environnement Nathalie Kosciusko-Morizet est attendue sur place dans l'après-midi.

 

  1. L'explosion d'un four servant à recycler des déchets faiblement radioactifs a fait lundi un mort et quatre blessés, dont un grave, dans l'installation nucléaire Centraco de Codolet, proche du site de Marcoule (Gard), ont indiqué l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) et EDF.
  2. "Selon les premières informations, il s'agit d'une explosion d'un four servant à fondre les déchets radioactifs métalliques de faible et très faible activité", indique l'ASN, qui a activé son centre d'urgence à la suite de l'accident, survenu en fin de matinée.L'accident n'a provoqué aucune fuite radioactive ou chimique à l'extérieur de l'installation, affirment l'ASN et EDF dans des communiqués distincts.
  3. "Dans ce type de four, il y a deux types de déchets : des déchets métalliques (vannes, pompes, outils) et des déchets combustibles comme des gants ou des combinaisons de travail des techniciens", a-t-il précisé à l'AFP.Selon un porte-parole d'EDF, dont une filiale, la Socodei, exploite le centre de Centraco, "c'est un accident industriel, ce n'est pas un accident nucléaire".
  4. "L'incendie déclenché par l'explosion a été maîtrisé", ajoute EDF."Aucune mesure de confinement ou d'évacuation" des salariés "n'a été nécessaire" sur le site, indique par ailleurs le ministère de l'Intérieur.La ministre de l'Ecologie, Nathalie Kosciuscko-Morizet, était attendue lundi après-midi sur le site.Le Centre de traitement et de conditionnement des déchets de faible activité (Centraco) est situé sur la commune de Codolet mais dépend du site nucléaire de Marcoule.
  5. Mis à jour 15h15
  6. "Pas de fuite radioactive" selon le ministère Energie
  7. Un mort, quatre blessés mais pas d'évacuation ni de confinement des salariésL'explosion d'un four servant à recycler des déchets faiblement radioactifs a fait lundi un mort et quatre blessés, dont un grave, dans l'installation nucléaire Centraco de Codolet, proche du site de Marcoule dans le Gard.  L'explosion "n'a pas occasionné de fuite radioactive", a indiqué lundi à l'AFP une porte-parole du ministère de l'Energie. "Selon les premières informations, il s'agit d'une explosion d'un four servant à fondre les déchets radioactifs métalliques de faible et très faible activité", indique l'Autorité de sûreté nucléaire, qui a activé son centre d'urgence à la suite de l'accident, survenu en fin de matinée. Selon un porte-parole d'EDF, dont une filiale, la Socodei, exploite le centre de Centraco, "c'est un accident industriel, ce n'est pas un accident nucléaire". "Dans ce type de four, il y a deux types de déchets : des déchets métalliques (vannes, pompes, outils) et des déchets combustibles comme des gants ou des combinaisons de travail des techniciens", a-t-il précisé à l'AFP. "L'incendie déclenché par l'explosion a été maîtrisé", ajoute EDF. Le Centre de traitement et de conditionnement des déchets de faible activité (Centraco) est situé sur la commune de Codolet mais dépend du site nucléaire de Marcoule."Aucune mesure de confinement ou d'évacuation" des salariés "n'a été nécessaire" sur le site  a indiqué le ministère de l'Intérieur. Les blessés "n'ont pas été contaminés" et la personne décédée est "morte dans l'explosion", a-t-on ajouté, en précisant que les opérations étaient menées par les services de sécurité du Centre de traitement et de conditionnement des déchets de faible activité (Centraco), épaulés par les pompiers locaux.  Nathalie Kosciuscko-Morizet se rend sur place
  8. La ministre de l'Ecologie, Nathalie Kosciuscko-Morizet, était attendue lundi après-midi sur le site. pour participer à une "évaluation précise des éventuels impacts radiologiques de cet accident", a indiqué le ministère. "A ce stade, aucun impact à l'extérieur n'a été détecté", a-t-on confirmé de même source. "Il y a plusieurs balises de détection à l'extérieur et aucun impact n'a été détecté, le bâtiment a gardé son intégrité", a précisé par téléphone un conseiller de la ministre.
  9. EDF perd plus de 6% 
  10. Le titre du groupe français d'électricité EDF voyait sa chuter s'accélérer lundi après-midi à la Bourse de Paris, perdant plus de 6%, après l'explosion d'un four sur son site nucléaire de  Marcoule. A 14H14 (12H14 GMT), l'action lâchait 6,29% à 18,19 euros, tandis que le CAC 40 perdait 4,86%.
  11. Europe Ecologie Les Verts demande "la plus grande transparence"
  12. Cécile Duflot, secrétaire nationale d'Europe Ecologie-Les Verts, a demandé lundi au gouvernement "la plus grande transparence, en temps réel, sur la situation et les conséquences environnementales et sanitaires" de cet incident. "EELV demande à Eric Besson, ministre de l'Energie, et Madame Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l'Ecologie, d'informer, en temps réel, les populations riveraines ainsi que l'ensemble des Français sur la situation sur le site de Marcoule", écrit-elle dans un communiqué. "Depuis l'incident de Fukushima", est "affichée la volonté d'une plus grande transparence, et bien, c'est le moment pour les autorités compétentes comme pour les responsables du site de Marcoule d'en faire la preuve immédiatement", conclut-elle.






  13. www.rue89.com/.../une-explosion-nucleaire-a-marcoule-risques-de-fuites-...
    il y a 2 heures – Après l'explosion d'un four de traitement de déchets radioactifs dans le Gard, les autorités assurent qu'il n'y a aucun rejet.
  14. www.liberation.fr/.../01012359375-un-four-explose-sur-le-site-nucleaire-d...
    L'explosion d'un four dans une usine de traitement de déchets faiblement radioactifs, proche du site nucléaire, a fait un mort et quatre blessés. «L'incendie ...
  15. www.lemonde.fr › Planète
    il y a 2 heures – Le Monde.fr - Un four a explosé dans un centre de traitement de déchets nucléaires, sur le site nucléaire de Marcoule, dans le Gard, causant ...
  16. fr.news.yahoo.com/explosion-nucléaire-à-marcoule-risques-fuites-...
    Lisez 'Explosion nucléaire à Marcoule : risque de fuites radioactives (mis à jour)' sur Yahoo! Actualités. Un four a explosé lundi sur le site nucléaire de Marcoule ...
  17. languedoc-roussillon.france3.fr/.../marcoule--explosion-a-la-centrale---1-...
    il y a 2 heures – Une explosion chez un sous-traitant du site nucléaire de Marcoule a fait un mort et 4 blessés ce midi -

 

Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article