Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Natures Paul Keirn NATURES, SCIENCE & TRADITIONS, CONSOMMATION & SANTÉ

FUKUSHIMA - 3 Juin 2011 - Quoi de neuf N°71 - Dernières nouvelles - NATURE(S)

3 Juin 2011 , Rédigé par Paul Keirn Publié dans #ENVIRONNEMENT MONDIAL

 FUKUSHIMA - ACTUALITES NUCLEAIRES EN DIRECT - REVUE DE PRESSE - DOCUMENTS - ENERGIES DURABLES

A TOUS LES LECTEURS...Matagami, Manseau (Canada) Brussels Liège Enghien Overpelt Monceau-sur-Sambre Vielsalm Gosselies Ayeneux Sint-niklaas Lobbes Verlaine Verviers Bilzen Pâturages Courcelles Mons Sovet Antoing...Geneve Lausanne Rümlang Dübendorf Assens Kilchberg Zürich Vermes Lugano La Chaux-de-Fonds Gland Kirchdorf Fully Neuchâtel Buchs Sion Nyon Nendaz Aadorf Aarau...Canada & Québec Saint-Paul Gaspé Léry Sorel Pierreville Coaticook Sherbrook Noranda Iroquois Montlaurier Gracefield Saint-Jerome Kirkland Montreal Boucherville Barraute Val d'Or Roberval Alma Joliette Gatineau Rimowski ... FAITES-VOUS CONNAITRE ! USA La Jolla Santa Barbara Mountain View palo Alto Charleston... Blida Fez Galway Diourbel Yaoundé Vitebsk Mélita Novosibirsk Séoul Hiroshima Nagoya Yokohama Suwalski Warsaw Cluj Napoca Catanzaro Castolibero ECRIVEZ !...

 

QDN-N-71-l-apres-fukushima-nucleaire-energies-nouvelles.jpg Informations en direct sur Fukushima et sur l'"après-Fukushima", sur les énergies renouvelables, objectif 2050 (GIEC), nucléaire dans le monde, sécheresse, etc.

2050 ?

picto appel news en line fukushima - natures paul keirn Chronique de la fin du nucléaire Clic ! Suivi de l'actualité de la catastrophe de FUKUSHIMA en DIRECT (optimisé Firefox, Chrome, Opera

Edito
(En cours)
Notes...
Réchauffement climatique : plus de 2°C - on dérape - dérèglement climatique mondial déjà visible.
Le choix Allemand, un vrai tournant.
La sécheresse en France, en Europe
Pas de nouvelles des relations AIEA/OMS
France : réaffirmation nucléaire, Areva sous perf EDF (obligation de retraitement des déchets)
Suivre Stuxnet, données déclassifiés US
Collecte 7H30 :

LACROIX.COM
L’Arabie saoudite veut se tourner vers le nucléaire
Après le drame de Fukushima et la décision du gouvernement allemand d’arrêter toutes ses centrales d’ici à 2022, les industriels du nucléaire ont enfin une raison de se réjouir. L’Arabie saoudite s’apprêterait à lancer un programme de construction de seize réacteurs d’ici à 2030, pour un coût évalué à 70 milliards d’euros, selon le coordinateur à l’organisme saoudien du nucléaire civil, Abdel Ghani Malibari, dans un entretien au journal Arab News .

Préparer l'après-pétrole, être une puissance nucléaire régionale, répondre aux énormes besoins énergétiques liés au dessalement de l'eau de mer notamment. Autant de "bonnes raisons" de recourir au nucléaire pour Ryad, qui investit également dans le solaire.

GOOGLE (source AFP)  - 2 juin 17H00
Corinne Lepage invite à un "voyage inquiétant" dans l'univers du nucléaire
PARIS — Moins de trois mois après l'accident de Fukushima, l'ancienne ministre de l'Ecologie Corinne Lepage invite à un "voyage inquiétant" dans l'univers du nucléaire français avec son livre "La vérité sur le nucléaire", qui sort vendredi, pour ouvrir, enfin, un grand débat en France.
"Il faut faire comprendre que la question posée n'est pas celle de l'intérêt du lobby nucléaire mais celle de l'intérêt des Français", explique à l'AFP l'avocate, présidente de Cap21 et élue au parlement européen.
En plaidant en faveur d'une "sortie du nucléaire (...) permettant d'envisager un autre devenir, à condition qu'il soit crédible et gagnant", Corinne Lepage a décrypté, dans son ouvrage, quatre vérités sur le nucléaire : celle des risques, des arguments économiques, du prix et des choix industriels pour Areva et EDF en particulier.
"Areva vit sous perfusion d'EDF qui lui donne ses déchets à retraiter alors que tous les autres exploitants européens ont cessé de le faire", écrit-elle, ajoutant qu'il "n'y a plus aucun intérêt au retraitement surtout après la mise en évidence de la dangerosité du combustible MOX", ce mélange d'uranium et de plutonium utilisé par les réacteurs de Fukushima.
Autre niche à exploiter, écrit-elle encore, "notre savoir-faire incontestable en matière de nucléaire devrait nous conduire à devenir leader dans le démantèlement (des centrales), une activité promise à un riche avenir pour les cinquante voire les cent années qui viennent."
("La vérité sur le nucléaire. Le choix interdit", par Corinne Lepage. Editions Albin Michel. 229 pages. 17 euros).

Extraits du livre de Corinne Lepage (parution aujourd'hui)
"L’agence de notation financière précise qu’elle pourrait abaisser la note, actuellement à BBB+, d’un cran, ses décisions intervenant dans les trois mois à venir. S&P explique qu’elle tablait sur une augmentation de capital de 2 à 2,5?milliards d’euros, alors qu’elle s’est limitée à 900 millions d’euros. Areva affiche de surcroît un cash-flow opérationnel négatif. 

Cet avertissement est très grave pour la capacité de la société à lever des fonds à l’avenir. (…) La  situation était déjà très difficile pour Areva avant le 11mars 2011. (…) La difficulté principale réside dans le coeur de la société elle-même.

Son activité initiale ne se poursuit qu’en raison de l’obligation faite à EDF de faire retraiter ses déchets, l’EPR est un gouffre et l’activité de production d’uranium est très fragilisée par la conjoncture internationale. Il est fort possible que les conséquences de la catastrophe japonaise soient tragiques pour Areva". 

LE QUOTIDIEN DU PEUPLE (CHINE) - Source Agence Xinhua
Le ministre français de l'Industrie et de l'Energie, Eric Besson, a mis l'accent mercredi sur le "choix assumé du nucléaire" en France, à la suite de la décision par l'Allemagne de fermer les réacteurs sur son territoire à l'horizon 2022.

"Le président de la République (française Nicolas Sarkozy), le Premier ministre (Français Fillon) hier encore à l'Assemblée ( nationale), ont réaffirmé très clairement ce qu'est la politique énergétique française", a rappelé M. Besson sur la radio France Info.

"Elle est simple. D'abord économies d'énergie et donc efficacité énergétique. Ensuite énergies renouvelables (...)", a poursuivi M. Besson.

"Si globalement nous exportons davantage que nous n'importons d'électricité vers l'Allemagne (...) il arrive, par exemple en été, que nous importions de l'électricité, et ça pourrait être le cas cette année si on cumule les conditions de sécheresse et la baisse de la production par les Allemands", a-t-il dit.


LE NOUVEL OBS
02.06.2011
Mourir des effets des radiations ou de la chaleur : Faire le choix de la sobriété énergétique
«Le monde change, rester coincé dans des certitudes nucléaires, c’est prendre le risque d’être de plus en plus en décalage avec l’évolution du monde.» 
Nicolas Hulot
Deux informations, en apparence contradictoires, sont venues nous rappeler la centralité du problème de l’énergie. D’abord, l’AIE qui nous apprend, lundi 30 mai, que nous sommes en faute et que le seuil d’augmentation des 2°C ne sera pas tenu! La deuxième information est que le leader européen, l’Allemagne, a décidé de sortir du nucléaire d’ici 2022.
.../...Le miracle allemand est que l’industrie du renouvelable s’est considérablement développée. Pour Rue 89, les énergies renouvelables se sont considérablement développées au court des quinze dernières années grâce à un soutien volontariste de l’Etat. Fortement pourvoyeur d’emplois, on estime à 330.000 le nombre de personnes qui travaillent dans ce seul secteur. Au point qu’il est devenu une véritable fierté nationale...et une véritable force de frappe industrielle, notamment à l’exportation. Par comparaison, 150.000 personnes environ travaillent pour EDF. Les renouvelables produisent aujourd’hui 16% de l’électricité allemande. Trois fois plus qu’en 1997. Les éoliennes, chauffe-eau solaires ou autres panneaux photovoltaïques font partie du paysage. En Allemagne, la transition vers un modèle énergétique écologiquement responsable n’est pas un fantasme futuriste ou une promesse fumeuse à la Grenelle. Il s’agit d’une réalité quotidienne, visible et tangible - notamment en espèces sonnantes et trébuchantes. La loi allemande permet en effet à de nombreux petits épargnants d’investir leurs économies dans des projets éoliens par exemple. Très récemment, l’Agence fédérale pour l’environnement a affirmé qu’il était possible et réaliste qu’à technologie équivalente, le pays soit approvisionné à 100% en renouvelable d’ici 2050. Même si ce chiffre a été discuté, il participe d’une petite musique quotidienne qu’entendent beaucoup d’Allemands: un autre concept d’approvisionnement énergétique, celui-ci durable, est possible.(5)

ROMANDIE NEWS (AFP - 3 juin 2011 - 7H47)
Le CETIC, garagiste des centrales nucléaires de technologie française
CHALON-SUR-SAONE (Saône-et-Loire) - A l'heure où la catastrophe de Fukushima devrait conduire à durcir les procédures de sécurité nucléaire, un site unique au monde, le CETIC de Chalon-sur-Saône, forme et entraîne à blanc les opérateurs des centrales françaises et étrangères. .../...
Depuis sa création en 1986, le CETIC, issu d'un Groupement d'intérêt économique (GIE) détenu à parts égales par EDF et Areva (anciennement Framatome), forme, entraîne et qualifie les opérateurs des 58 réacteurs français, répartis sur 19 sites.
.../...En plus de ce souci de sécurité durant les opérations de maintenance, la logique de rentabilité des centrales est également présente pour EDF et Areva, car, comme le souligne M. Guisnet, une centrale à l'arrêt, c'est un million d'euros par jour. 





 

Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
O


ben voilà au moins c'est clair, on a des dates on a des chiffres. Il ne reste plus qu'à attendre... et au besoin à prendre des mesures d'urgence


Heavy rain may cause toxic water to overflow outside Fukushima plant


TOKYO (Kyodo) -- Tokyo Electric Power Co. said Friday radioactive water accumulated at its crippled nuclear power plant may overflow to the outside if heavy rain falls by June
15, fanning fears that radiation could further pollute the ocean and soil.


The plant operator plans to start activating new equipment that can decontaminate the problem water June 15 or later but the possibility lingers that the project will not be
completed in time, the officials said.


The amount of contaminated water, which may be leaking from the No. 1 to No. 3 reactors damaged by the March 11 earthquake and tsunami, has risen to 105,100
tons in total as of Tuesday as a recent typhoon brought substantial rainfall to the complex, utility officials said.


Even if there is no rain, the contaminated water may start overflowing to the outside June 20 at the earliest as coolant water for troubled reactors is
believed to be seeping through the outer buildings, the officials said, adding that the combined amount of radiation in the tainted water is estimated to be 720,000 terabecquerels.


Hidehiko Nishiyama, a spokesman for the Nuclear and Industrial Safety Agency, said, "If the possibility grows that tainted water will spill to the outside, we have to consider
taking emergency measures" to stop the leakage. [il ne sera pas un peu tard ???]


Even if TEPCO successfully transfers around 4,300 tons of the toxic water to condensers at the Nos. 2 and 3 reactors and a waste-processing facility, the
remaining water is feared to overflow to the environment June 20 at the No. 2 unit and June 21 at the No. 3 reactor, the officials said.


(Mainichi Japan) June 3, 2011


et on bloque toutes entrées d'eau possibles. Le tour est joué


TEPCO plans to seal off water inlets at damaged nuclear plant by end of June


Tokyo Electric Power Co. (TEPCO) has submitted plans to the Nuclear and Industrial Safety Agency to finish blocking water inlets near intakes at its damaged Fukushima No. 1
Nuclear Power Plant by the end of the month, company officials said on June 2.


By June 2, TEPCO had filled in 28 of the 45 tunnel entrances and pits near intakes of the plant's No. 1 to 4 reactors. It plans to seal off the remaining 17 by the end of the
month. The pits and tunnel entrances are connected to the reactors' turbine buildings, and it is possible they have contributed to the flow of contaminated water.


So far 4.7 petabecquerels of radiation have been detected near the intake of the plant's No. 2 reactor, while 20 terabecquerels have been recorded near the
No. 3 reactor -- far exceeding the limit allowed to be released into the sea. Responding to the massive leaks of radiation, the Ministry of Economy, Trade and Industry's
Nuclear and Industrial Safety Agency asked TEPCO to submit a report by June 1 to rectify the situation.


On the evening of June 2, TEPCO announced that the temperature in the pool for spent fuel at the plant's No. 2 reactor had fallen to 40 degrees Celsius over a two-day period
after it started a circulatory cooling system. In the near future, the company will examine if the humidity in the reactor building has decreased. Although the No. 2 reactor building was not
greatly damaged, water that has evaporated from the pool for spent fuel has evaporated and filled the building with steam, increasing the humidity level to 99.9 percent. This has made it
difficult for humans to enter and for robots to examine the building.


When the plant operator first started the cooling system, the temperature of the water stood at about 67 Celsius, but by 11 a.m. on June 2, it had fallen to 40 Celsius.



Répondre
P


Ite misa est...