Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Natures Paul Keirn NATURES, SCIENCE & TRADITIONS, CONSOMMATION & SANTÉ

FUKUSHIMA - 27 avril 2011 - Quoi de neuf N°34 - Dernières nouvelles - NATURE(S)

27 Avril 2011 , Rédigé par Paul Keirn Publié dans #ENVIRONNEMENT MONDIAL

 fukushima-n-34---natures-paul-keirn.jpg FUKUSHIMA - ACTUALITES

Difficile de faire le point ce matin !  On marche, on commémore, on promet, mais on continue. 
Des manifestations par centaines un peu partout dans le monde, mais assez clairsemées. Des promesses des z' "Autorités" : plus jamais ça, on va tout faire, des serments, en veux tu en voilà, mais pas de changement sur le fond : nucléaire, on continue ! Une présence de la radioactivité partout en France, assez faible, mais bien là. Et pendant ce temps, TEPCO arrose, arrose, arrose les réacteurs. Et Tchernobyl fuit. Evidemment le sentiment de danger demeure au-delà des déclarations, évidemment : accidents imprévisibles mais possibles, déchets incoercibles, terrorismes protéiformes, l'Iran qui continue d'enrichir à des fins évidentes et annoncées de destruction...Au fond, Tchernobyl et Fukushima n'ont pas suffit.

Ecrire un commentaire

 BLOG - TEMOIGNAGE : tritz13 s'exprime

Asie, Japon, centrale nucléaire Fukushima, mercredi 27 avril 2011, 05h30, heure de Paris

"J’aimerais que tu comprennes la situation actuelle des habitants du Japon :

- nous ne pouvons plus boire l’eau du robinet

- ni consommer des légumes frais

- nous devons porter un masque à l’extérieur, et, à l’intérieur aussi

- les enfants sortent très peu…

Nous sommes obligés, contraints à être contaminés, par une faible dose de radioactivité chaque jour. Ce n’est plus une vie. Ce n’est plus la vie. Ce n’est plus ma vie.

Un de mes cousins vient d’avoir une petite fille. Elle a 1 an, à peine… Lorsque je pense à son avenir, je pleure. Mais je pleure à l’intérieur, car je ne veux pas, ne peux pas le lui montrer… »

http://tritz13.wordpress.com/2011/04/27/asie-japon-centrale-nucleaire-fukushima-mercredi-27-avril-2011-05h30-heure-de-paris-pollution-radioactivite-consequences/

 

DOCS DU JOUR

Merci à Olivier pour ses contributions de qualité 

Les explications détaillées d'AREVA sur l'accident de FUKUSHIMA (33 pages slides)

Doc-areva---explications.jpg

 

LA CARTE DES RADIATIONS par TEPCO

JOEWEIN.NET - Fukushima 27/04/2011

Tepco se prépare à un «tombeau humide" pour l'unité 1 et 3 de Fukushima 1. Il a intensifié ses injection d'eau pour l'unité 1 de 6 m3 / h à 14 m3 / h aujourd'hui pour détecter les fuites. Il utilise des robots pour inspecter visuellement l'intérieur des réacteurs des signes de fuite d'eau.

En permettant à l'eau de la cuve du réacteur (RPV) de déborder dans l'enceinte de confinement qui l'entoure, la quasi-totalité de la cuve du réacteur sera immergé dans l'eau, qui emporte la chaleur des barres de combustible dans la cuve du réacteur par conduction. 7.800 tonnes d'eau sera injecté. Si l'eau commence à fuir de l'enceinte de confinement, le plan devra être abandonné. Des préoccupations ont été soulevées comment le surplus de poids aurait une incidence sur la stabilité sismique de l'immeuble en cas d'un autre tremblement de terre majeur.

eau radioactive a été trouvé dans le sous-sol du bâtiment turbine de l'unité 4, qui a été fermé au moment du tsunami et n'a pas de combustible chargé dans son noyau. L'eau est supposée avoir une fuite à travers de l'unité adjacente 3.

Tepco a publié une carte de rayonnement pour le 1 usine de Fukushima , montrant connu un rayonnement «points chauds» sur le site.

A CLIQUER !

carte-de-tepco---irradiations-fukushima-centrale.jpg

 

rapport-americain-sur-les-consequences-de-fukushima---nat.jpg 

 

 


CLIQUEZ CI-DESSUS (format pdf)
Que se passera-t-il lorsque les courants conduiront les eaux
radioactives de Fukushima sur les côtes ouest américaines.
C'est l'objet de cette étude (en fr. et en.) pour le Congrès US

http://next-up.org/pdf/USA_Service_de_Recherche_du_Congres_Effets_des_Radiations_de_Fukushima_Daiichi_sur_Environnement_Marin_Americain_25_04_2011.pdf

http://www.next-up.org/pdf/Congressional_Research_Service_Effects_of_Radiation_from_Fukushima_Daiichi_on_the_US_Marine_Environment_15_04_2011.pdf

                                                                        -o0o-

 

Excellentes informations également de la part de RADIO BLUE, un site qui mérite d'être découvert et suivi :

radio-blue-banner.jpg

"Ce site a ouvert le 31 mars 2011 et vise à informer au sujet de la catastrophe nucléaire de Fukushima. Il présente l'accident dans la centrale nucléaire japonaise et ses conséquences, selon un point de vue critique fondé sur les valeurs de l'écologie radicale et de la libération animale. 

RADIO-BLUE - 27 avril

"Apparemment le gouvernent japonais aurait à nouveau revu à la hausse la dose admissible de rayonnements ionisants pour les enfants de la préfecture de Fukushima. Elle serait de 3,8 microsieverts par heure, soit plus de de 33 millisieverts par an. En France la limite est de 20 millisieverts par an pour les travailleurs du nucléaires et de 1 millisievert par an pour la population.

Cela est d’autant plus inquiétant que les enfants sont beaucoup plus sensibles aux rayonnements et plus vulnérables aussi sur le long terme. Le risque de développer un cancer à cause des rayonnements radioactifs est de 3 à 4 fois plus élevé pour les nourrissons (moins d’un an). Il est deux fois plus important pour les nourrissons de sexe féminin que pour les nourrissons de sexe masculin.

De plus une récente étude menée pendant 25 ans en Allemagne révèle que pour les enfants de moins de 5 ans et vivant à moins de 5 km d’une centrale nucléaire (fonctionnant « normalement ») le risque de développer une leucémie est doublé."

http://radio-blue.blogspot.com/p/fukushima.html

Aquitaine décroissance

vers une démocratie générale

Les risques de radiation en provenance de Fukushima ne sont « plus négligeables » en Europe

Les risques associés à la contamination à l’iode-131 en Europe ne sont plus « négligeables », selon le CRIIRAD, un organisme français de recherche sur la radioactivité. L’ONG met en garde les femmes enceintes et les enfants contre les « comportements à risque » tels que la consommation de lait frais ou de légumes possédant de larges feuilles.

criirad-lait-de-brebis.jpg Analyse à la CRIIRAD 

http://aquitainedecroissance.org/2011/04/26/les-risques-de-radiation-en-provenance-de-fukushima-ne-sont-%C2%AB-plus-negligeables-%C2%BB/

 

DIJONSCOPE.COM

Tchernobyl : D’infimes résidus radioactifs toujours perceptibles en Bourgogne

.../...En effet, l’étude rapporte que les taux de cancers de la thyroïde les plus élevés concernent des départements situés dans la partie Ouest de la France (le Calvados et surtout le Tarn, qui a connu la plus forte augmentation du cancer de la thyroïde entre 1982 et 2001), alors qu’à titre d’exemple, l’Alsace, une des régions sensée être le plus touchées par le nuage radioactif, enregistre l’un des plus bas...

Mais d’autres voix se font également entendre, comme celle du réseau Sortir du nucléaire. "Nous de sommes pas d’accord avec la version officielle qui dirait que la catastrophe de Tchernobyl n’a aucune incidence sur la santé", affirme Jean-Pierre Minne, de la section dijonnaise du réseau. "L’État français, par son absence de réaction et son manque de prudence au moment de l’accident, a une responsabilité quant aux conséquences sanitaires de Tchernobyl. Les Français n’ont pas été prévenus des risques et cela est dû à un grave manquement de la part des autorités."

En février 2004, le Journal de l’Observatoire de la santé de Bourgogne, estimait "le nombre de nouveaux cas de cancers en Bourgogne pour l’année 2000 à plus de 8.700 (contre 5.600 vingt ans plus tôt, soit + 56%) (...)". Toujours selon la revue, entre 1984 et 2004, le nombre de cancers a augmenté "de 17,5 % chez les hommes de la région (contre 15,6% en France métropolitaine) et de près de 16% chez les femmes (15,3% au niveau national)".../...

http://www.dijonscope.com/012885-tchernobyl-d-infimes-residus-radioactifs-toujours-perceptibles-en-bourgogne

EUROPE1 - relaie Reuters - 6H41

Vers un sommet sur la sûreté nucléaire à l'Onu

Le secrétaire général de l'Onu, Ban Ki moon, a fait part de son intention mardi de convoquer en septembre prochain un sommet sur la sûreté nucléaire après l'accident survenu à la centrale japonaise de Fukushima-Daiichi.

Ban a indiqué qu'il avait profité de la séance commémorative des 25 ans de la catastrophe de Tchernobyl en Ukraine pour appeler de ses voeux une amélioration de la sûreté nucléaire au niveau mondial. "La tragédie survenue à la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi au Japon accentue le sentiment d'urgence sur cette question", a-t-il déclaré. "L'heure est venue d'organiser un vrai débat mondial sur l'avenir de l'énergie nucléaire."

http://www.europe1.fr/International/Vers-un-sommet-sur-la-surete-nucleaire-a-l-Onu-515797/

 

OUEST-FRANCE - 5H06

D'ici la fin de l'année, EDF lancera une opération de contrôles de ses centrales. Des propositions ont été faites à l'autorité de sûreté nucléaire.

A Flamanville comme dans les autres centrales, des mesures seront prises pour s'assurer qu'un accident du type de Fukushima ne puisse se produire. Le 21 avril, EDF a fait plusieurs propositions à l'autorité de sûreté nucléaire.

« Les installations existantes, comme les nouvelles, bénéficient en permanence du retour d'expérience de toutes les autres centrales, et tirent les enseignements des accidents qui surviennent dans le monde » précise l'opérateur en préambule.

EDF annonce aussi un réexamen approfondi de la conception de ses centrales. « Il s'agit de s'assurer des marges de sûreté des installations face à des événements tels que séismes, inondations, pertes d'alimentations électriques et de refroidissement ». Ces examens, qui seront engagés d'ici à fin 2011, concerneront aussi bien les réacteurs que les piscines de combustible.

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Apres-Fukushima-EDF-prend-des-mesures-_-1777708------50129-aud_actu.Htm

LA VOIX DU NORD

La place de Gravelines rebaptisée Fukushima par le Parti de gauche

Légende photo -Hier soir à la cité des Cheminots, pour le 25e anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl, un baptême virtuel dans l'intimité

« C'est une manifestation symbolique pour sensibiliser la population au risque nucléaire et à la nécessité d'un débat citoyen sur la politique énergétique future », commentait Serge Pachéka, secrétaire du comité du Béthunois et membre du conseil national du parti de Jean-Luc Mélenchon.

la-place-de-gravelines-rebaptisee-fuku-1087906.jpg

« C'est une manifestation symbolique pour sensibiliser la population au risque nucléaire et à la nécessité d'un débat citoyen sur la politique énergétique future », commentait Serge Pachéka, secrétaire du comité du Béthunois et membre du conseil national du parti de Jean-Luc Mélenchon.

http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Bethune/actualite/Secteur_Bethune/2011/04/27/article_la-place-de-gravelines-rebaptisee-fukush.shtml

 

CRI ("Radio Chine Internationale (RCI) a été fondée le 3 décembre 1941 et diffuse actuellement dans le monde entier")

Le gouvernement japonais a publié la carte des radiations

2011-04-27 10:38:25  cri

Le gouvernement japonais et Tokyo Electric Power ont publié mardi 26 avril pour la première fois une carte des niveaux de radiation dressée par la centrale Fukushima Daiichi.

(carte insérée plus haut)

Selon la carte, la quantité de radiations autour de la centrale nucléaire de Fukushima varie largement selon la direction. Par exemple, dans la zone nord-ouest de la centrale nucléaire, la quantité de radiation est en train d'augmenter, alors que celle de la zone sud-ouest est relativement basse.

http://french.cri.cn/781/2011/04/27/302s243054.htm

 

LE TELEGRAMME (de Brest) / AFP

Tchernobyl. Les 25 ans du plus grand drame nucléaire de l'Histoire

Les présidents russe et ukrainien ont commémoré hier, à Tchernobyl, à quelques centaines de mètres de la centrale accidentée, les 25 ans du plus grand drame de l'histoire du nucléaire civil. Dmitri Medvedev effectuait la première visite d'un dirigeant russe sur ce site. Les deux chefs d'État ont rendu hommage aux sacrifices des «liquidateurs» de l'Union soviétique qui ont éteint l'incendie et nettoyé la zone autour de la centrale, en dépit des risques pour leur santé. Ci-contre, l'épouse d'un de ces liquidateurs au cimetière des victimes de Tchernobyl, à Kiev. 

http://www.letelegramme.com/ig/generales/france-monde/monde/tchernobyl-les-25-ans-du-plus-grand-drame-nucleaire-de-l-histoire-27-04-2011-1282857.php

 

L'USINE NOUVELLE - 26-04

Nucléaire : les accords franco-italiens toujours valables

A l'occasion du sommet franco-italien organisé ce 26 avril à Rome, Silvio Berslusconi a relativisé le moratoire sur le nucléaire en Italie. Les accords signés en 2009 avec la France n'ont pas été "abrogés".

Le premier ministre Silvio Berlusconi l'a précisé clairement, le moratoire sur le nucléaire en Italie n'est que passager. Le président du conseil italien a même précisé la vision de son gouvernement sur le sujet : "Nous sommes absolument convaincus que l'énergie nucléaire est l'avenir pour le monde entier"

Dans un autre article :

et dans la série "Passe moi la rhubarbe, je te passe le séné" (donnant-donnant)

Nicolas Sarkozy a en effet annoncé soutenir la candidature de l'Italien Mario Draghi à la présidence de la Banque centrale européenne (BCE). Le poste est actuellement occupé par le Français Jean-Claude Trichet dont le mandat touche bientôt à sa fin.

FRANCE TELEVISIONS VIDEO

Avril 2011 : de l'iode 131 dans le lait de brebis

Comment seraient distribuées les pastilles d'iode en cas d'accident nucléaire : mystère !

Intéressant reportage - intervention de la CRIIRAD

http://info.francetelevisions.fr/video-info/index-fr.php?id-categorie=REPORTAGES_INFO

      
 Tema n°2: Tchernobyl, 25 ans après

L'explosion du réacteur numéro 4 de la centrale de Tchernobyl remonte au 26 avril 1986. Plus grave catastrophe de l'histoire du nucléaire civil, elle se commémore avec pour toile de fond les accidents à la centrale de Fukushima au Japon qui ont relancé les craintes sur la sécurité atomique

France 3

  • 3'22"
Tema n°1: Tchernobyl, 25 ans après

25 ans après l'explosion d'un réacteur de la centrale de Tchernobyl, le nombre exact des victimes reste le sujet de débats acharnés et des millions de personnes, selon les médecins, souffrent toujours de problèmes de santé liés à la catastrophe. La Corse a été particulièrement touchée.

France 3

  • 3'32"

LA CROIX

Le monde commémore la catastrophe de Tchernobyl, hanté par Fukushima

.../... la plus grave catastrophe de l'histoire du nucléaire civil, survenue en Ukraine soviétique.

Un anniversaire avec pour toile de fond les accidents à la centrale de Fukushima au Japon qui ont relancé les craintes sur la sécurité atomique.

http://www.la-croix.com/Actualite/S-informer/Monde/Le-monde-commemore-la-catastrophe-de-Tchernobyl-hante-par-Fukushima-_NG_-2011-04-26-588395 

LE FIGARO - 20H22 26/04/2011

Pour Yukiya Amano, «Fukushima est un accident très grave, mais je ne pense pas qu'il signifie la fin du nucléaire»

Catastrophe nucléaire au Japon, perte d'influence en matière de sûreté nucléaire, programmes nucléaires clandestins en Iran, Syrie, Corée du Nord: les dossiers sensibles ne manquent pas pour le directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Yukiya Amano, qui entame mercredi matin une visite officielle de deux jours à Paris.

.../...

- Dans le domaine de la lutte antiprolifération, l'AIEA dispose d'un mandat robuste, mais la Syrie continue ouvertement de défier l'AIEA - depuis trois ans, comme l'Iran. Que peut faire l'AIEA?

La Syrie ne coopère pas avec nous comme nous le souhaiterions, car nous attendons toujours qu'elle autorise un accès pour les inspecteurs (à tous ses sites nucléaires). Il n'est dans l'intérêt de personne de laisser les interrogations autour du programme nucléaire syrien trop longtemps sans réponse. Il faudra tôt ou tard en tirer les conclusions qui s'imposent. L'Iran, quant à lui, poursuit l'enrichissement d'uranium jusqu'à 5% et 20%. Je ne vois aucun progrès dans son attitude pour l'instant. C'est regrettable. Téhéran parle toujours de son droit inaliénable au développement de l'énergie nucléaire à des fins pacifiques. Personne ne le lui conteste, mais les droits entraînent aussi des devoirs. C'est là tout le problème.

http://www.lefigaro.fr/environnement/2011/04/26/01029-20110426ARTFIG00675-l-aiea-veut-durcir-les-normes-de-surete.php

A SUIVRE :

L'APPEL DE FUKUSHIMA

http://fukushima.over-blog.fr/

Mercredi 27 avril 2011 3 27 /04 /Avr /2011 02:21

Je fais suivre la suite de l’appel de Fukushima

Fukushima : mettre la catastrophe sous contrôle citoyen.

(voir article : http://fukushima.over-blog.fr/article-l-appel-de-fukushima-71530827.html )

 

Pour signer cet appel, se rendre désormais directement sur le site de l'appel :

http://appeldefukushima.wordpress.com/

 

 

Appel de Fukushima. -II-

 

Le Théâtre du Soleil, les revues Chimères, Ecorev’, Mouvement, Multitudes, Pratiques et Vacarme :

vous invitent à une assemblée générale des signataires de l'Appel de Fukushima en Région parisienne qui se tiendra le dimanche 1er mai au Théâtre du Soleil,

Cartoucherie de Vincennes,

à 16 heures,

afin de réfléchir ensemble aux suites à donner à cet appel pour un contrôle citoyen de la catastrophe.

Loin d’être stabilisée, la centrale de Fukushima est encore aujourd’hui polluante et potentiellement explosive. Les instances nationales et internationales semblent non seulement ne pas prendre acte de cette situation, mais accepter de surcroît ce type de catastrophes comme une fatalité (déclaration récente de l’U.N. Secretary-General Ban Ki-moon). Exiger le contrôle démocratique de la situation, c’est dès lors pouvoir :

- informer sur la réalité des dégâts présents et à venir (sortir du secret) ;

- choisir les réponses appropriées (sortir des intérêts nationaux et capitalistes) ;

- en tirer les conséquences sur le futur (sortir du nucléaire).

Autant dire que cette exigence de contrôle démocratique forcé (nous n’avons pas choisi le nucléaire et ses accidents programmés) doit s’opposer fermement à la gestion fataliste de la catastrophe. Il s’agit de conjurer par tous les moyens possibles les destructions actuelles et à venir que contient le nom de Fukushima.

 

Cette AG est ouverte à tous ceux qui souhaitent fédérer leurs forces pour sortir de l'impuissance collective face à la catastrophe. Michelle Rivasi (CRIIRAD) sera notamment présente.

Un collectif d'organisation parisien devrait se dégager de cette AG.

D'autres assemblées sont souhaitées partout où sont les signataires de l'appel en France et dans le monde.



Merci de venir si vous le pouvez et de faire circuler le message.

 

Toute réponse à :

- Jean-Marc Adolphe : j-m.adolphe (AT) mouvement.net
- Valérie Marange : marange (AT) no-log.org
- Yann Moulier-Boutang : yann.m.boutang (AT) gmail.com


 

___________________________________________________________________

prypiatpostcard-450x318.jpg

 

picto appel news en line fukushima - natures paul keirn Clic ! Suivi de l'actu

Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article