Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Natures Paul Keirn NATURES, SCIENCE & TRADITIONS, CONSOMMATION & SANTÉ

SEER et SCOP : mieux comprendre la climatisation

24 Février 2022 , Rédigé par Paul KEIRN

SEER et SCOP : mieux comprendre la climatisation

Un article de Jérémy Michaud paru dans climatisation-chauffage-brignoles-var.com CLIMATISATION DANS LE VAR

BREVE HISTOIRE DU FROID

C'est à un certain Willis Haviland Carrier (1876-1950), brillant ingénieur, que l'on doit l'installation de la toute première climatisation, le 17 juillet 1902 : confronté aux problèmes de qualité de l'air (trop humide) d'une imprimerie de Brooklyn, Willis Carrier présenta les plans de ce que l'on considère aujourd'hui comme le premier système moderne d'air conditionné.

La société Carrier Engineering Corporation, créée en 1915 (qui existe toujours aujourd'hui), subit ensuite tous les revers de l'Histoire : première guerre mondiale, crise de 1929, seconde guerre mondiale. Tant et si bien que la climatisation ne fait vraiment son apparition dans les foyers américains qu'au début des années 1950. En 1965, elle n’équipe encore que 10 % des foyers aux USA. Premier effet constaté et très attendu aux USA, elle réduit la mortalité durant les périodes de canicule. Aujourd'hui, selon une étude de l’US Energy Information and Administration (EIA) datant de 2011, près de 87% des américains possèdent un climatiseur dans leur foyer.

Le Japon, pays développé avec un climat subtropical humide sur une bonne partie de son territoire (comme les Etats-Unis), a développé la plupart des marques de climatisation connues aujourd'hui : Daikin, Mitsubishi, Hitachi, Panasonic, Fujitsu-Atlantic. Samsung et LG sont coréens. Mais déjà, c'est la Chine, avec Gree Electric (Gree products en France), qui rafle la mise et est aujourd'hui leader mondial de la climatisation.

En France, l'installation de climatisation s'était stabilisée autour de 350 000/an jusqu’en 2014-2015, mais est aujourd'hui en constante augmentation : en 2020, plus de 800 000 unités ont été installées. Plus du double des ventes de 2015. Le taux d’équipement des particuliers est passé de 14% en 2016-2017 à 25% en 2020.

DES NORMES POUR MIEUX COMPARER

Face à un déferlement de marques et de gammes d'appareils, les industriels, les consommateurs et les instances internationales ont souhaité disposer de normes permettant de comparer les appareils. Notamment en termes de performance. C'est ainsi que sont nés les indices SEER pour le froid et SCOP pour la chaleur. Indices adoptés par la Communauté Européenne en janvier 2013.

LE FROID

le SEER ou "Seasonal Energy Efficiency Ratio", en français, l'"indice d'efficacité énergétique saisonnière" d'un appareil permet de définir sa classe énergétique (de A+++ à B) en mode refroidissement. Chaque appareil de climatisation doit présenter aux consommateurs une étiquette résumant toutes ces données (voir ci-contre)

Comment est calculé le SEER ?

Sans entrer dans le détail des conditions de tests, le SEER est le résultat de la division entre la puissance de refroidissement (exprimée en kilo Watt heure, kWh) et la consommation d’énergie brute, également exprimée en kWh. Ainsi, un appareil possédant un SEER de 6 produit 6 kWh de fraîcheur pour une dépense d'1 kWh d'énergie électrique.

Un climatiseur ayant un SEER de 8 est deux fois plus efficace qu'un appareil de SEER 4, mais il coûte plus cher. A titre de comparaison, en matière automobile, le diesel est plus cher à l'achat mais dure plus longtemps alors que les véhicules motorisés essence sont moins chers, mais durent moins longtemps. Votre installateur, technicien du froid, est là pour vous aider à faire le bon choix. C'est-à-dire ni sur-dimensionner votre installation, ni la sous-dimensionner (voir "Soyez vigilants !" sur les devis).

Voici la correspondance des classes énergétiques en fonction du SEER :

SEER > à 8,5 :             Classe A+++ (SEER supérieur à 8,5)
6,1 < SEER < 8,5         Classe A++  (SEER inférieur à 8,5 et supérieur à 6,1)
5,6 < SEER < 6,1         Classe A+   (SEER inférieur à 6,1 et supérieur à 5,6)
5,1 < SEER < 5,6         Classe A    (SEER inférieur à 5.6 et supérieur à 5,1)
4,6 < SEER < 5,1         Classe B    (SEER inférieur à 5,1 et supérieur à 4,6)

Pour calculer le coût électrique de votre climatiseur, il faut multiplier la puissance du compresseur par le nombre d'heures pendant lesquelles l'appareil est en fonctionnement. Et à nouveau multipliez le résultat par le coût du kWh (qui varie selon votre contrat électrique).

Les climatiseurs réversibles sont soumis au SEER, que nous venons de voir, mais également au SCOP, pour évaluer leurs performances en matière de chauffage.

LE CHAUD

SCOP acronyme de "Seasonal Coefficient of Performance" est l'indice de performance saisonnier : il définit la classe d’énergie de votre climatiseur réversible (pompe à chaleur) en mode chauffage.

Classe d'efficacité énergétique    saisonnier ou SCOP
A+++    SCOP ≥ 5,1
A++    4,6 ≤ SCOP < 5,1
A+    4 ≤ SCOP < 4,6
A    3,4 ≤ SCOP < 4 

Pour le calculer, il faut prendre la totalité d'énergie calorifique produite sur la saison en kilowatt par heure (kWh) et la diviser par la totalité de l'énergie consommée sur cette même période, également exprimée en kWh. En résumé : le rendement saisonnier est la chaleur produite (ou puissance thermique, en kWh) divisée par ce qu'il vous en coûte, au prix du kWh.

Les climatiseurs réversibles ayant une classe énergétique différente de A (de A+++ à A) ne peuvent plus être commercialisés depuis le 1er janvier 2014 (Règlement UE n° 206/2012).


Jérémy MICHAUD - MCMF Energies
 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article