Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Natures Paul Keirn NATURES, SCIENCE & TRADITIONS, CONSOMMATION & SANTÉ

Gilets jaunes - JOUR 28 : Nous sommes debout et pour longtemps, très longtemps

15 Décembre 2018 , Rédigé par Paul KEIRN Publié dans #INDIGNÉ(E)S!, #Macron

Gilets jaunes - JOUR 28 : Nous sommes debout et pour longtemps, très longtemps

la France a "besoin de calme, d'ordre et de retrouver un fonctionnement normal" dit le pantin de Bruxelles, la marionnette du CAC 40. 
Le problème est que  le fonctionnement de la France n’est pas normal ! Macron dit avoir entendu les français mais ses réponses sont en dessous de tout et méprisantes. Il ne veut rien encore entendre de ce qu'il va devoir céder

RIEN sur la baisse des taxes sur les carburants (la non-augmentation au 1er janvier n’est pas une baisse). Il faut revenir sur ce combat qui de toute façon renaîtra avec la première forte hausse du prix du baril de brut.

RIEN sur la réindexation des pensions de retraite sur l’inflation. Même si l’on sait que l’inflation légale (calculée par l’Insee) est fausse. 

RIEN sur le calcul secret de l’inflation par l’Insee, à la botte de l’État, qui minimise l’inflation pour ne pas augmenter le Smic, les allocations chômages et les retraites (augmentations automatiques calculées sur la base de l’inflation)
L’inflation est plus proche de 3,5 % que de 2,3 %, quand l’Insee valorise à 6 % le coût du logement dans le panier de la ménagère, quand l’ordinateur vaut 50 €, les loyers des locataires entre 15 et 20% et que les remboursements de prêts ne sont pas inclus dans le calcul du coût de la vie ! On se fout de notre gueule !
Lire ceci ce document officiel qui le reconnaît :  https://urlz.fr/8snY

RIEN sur l’ISF, le rétablissement de l’impôt sur la fortune.
RIEN sur une augmentation de la taxe sur les transactions boursières (vote de refus de l’augmenter en date du 20 octobre 2018).
RIEN pour forcer les GAFA (Google, Apple, Facebook , Amazon) à payer l’impôt en France
RIEN sur l’ « exit tax », à la suite du vote sénatorial, une heure avec le discours de Macron
RIEN sur la taxation du kérosène.
RIEN sur l’évasion fiscale.
RIEN sur la diminution de la CICE, ce cadeau de 40 milliards d’Euros aux plus grosses entreprises
RIEN sur le référendum d’initiative citoyenne
RIEN sur la proportionnelle intégrale à l’Assemblée nationale, afin qu’elle soit une photo de l’opinion.
RIEN sur les pensions d'invalidité : les pensions d’invalidité et les rentes accidents du travail – maladies professionnelles n’augmenteront que de 0,3 % en 2019 et 2020. Bien moins vite que la hausse des prix : 2,3 % théoriques.
RIEN pour les ambulanciers : désormais, depuis le 1er octobre 2018, hôpitaux et cliniques choisissent leurs ambulances par appel d’offres, à la place des patients, et en assument directement le coût. Les grands groupes cassent les prix et ruinent les artisans ambulanciers ou les petites structures.
RIEN sur l'augmentation du nombre de tranches des impôts pour le rendre plus juste
RIEN sur le point d'indice, étalon des salaires des fonctionnaires qui restera lui gelé en 2019. un point d'indice qui n'a été relevé que de 0,6% en dix ans ! Avec l'inflation, bonjour la perte de pouvoir d'achat !

Et la liste est encore longue et variable selon les ronds-points.
Macron ne reculera que pas à pas, espérant à chaque mini recul éteindre le mouvement. Mais nous sommes debout et pas prêts à se remettre à genoux.
Rendez-vous compte : il aura fallu quatre semaines de désordre pour qu’il consente à nous jeter des miettes.
C’est dire qu’il n’a pas compris notre détermination ou croît qu’il pourra toujours l’étrangler
Nous devons continuer d’expliquer, tout autour de nous, sa démarche d’enfumage pour que le pourcentage des français qui nous soutiennent reste élevé. 
Les tracs, les affiches, les banderoles, les marquages des gilets sont autant de surface d’expression relayés par les médias avides de spectacle.

VOTEZ CONTRE MACRON AUX EUROPÉENNES, PAR PRINCIPE

Pour celles et ceux qui veulent démolir Macron aux élections européennes, il faut s’inscrire en mairie avant le 31 décembre, même si l’on ne croit pas aux urnes il faut les utiliser pour l’affaiblir.
(une photocopie de pièce d’identité, un justificatif de domicile et remplir le formulaire CERFA 12669-01 (ici : http://www.documentissime.fr/formulaires/telecharger/12669-01.pdf)

► Nous vivons dans une fausse démocratie, une démocratie dévoyée par la mondialisation financière, mise à genoux au profit des exploiteurs de tous poils, pilotée depuis Bruxelles au service des multinationales. Cette Europe là nous n’en voulons plus ! 


ATTENTION !

► Votre salaire, c’est le « net » + les cotisations sociales salariales (égal le « brut ») + les cotisations sociales patronales (formant le « brut chargé). Ce qui n’est pas du « net » alimente toutes les caisses sociales : santé, maladie, famille, etc. « Les charges sont du salaire différé »
La ruse consistant à augmenter le salaire net en piochant dans le salaire brut salarial ou patronal c’est nous voler une partie de notre salaire et diminuer à terme les services publics.

► Attention à la ruse des discussions « à budget constant », comme une enveloppe délimitée par les impôts et les taxes prélevés sur la classe moyenne : il faut aller chercher l’argent là où il est vraiment. Dans la poches des nantis, des exploiteurs, des voleurs, des dividendes des multinationales.

Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article