Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Natures Paul Keirn NATURES, SCIENCE & TRADITIONS, CONSOMMATION & SANTÉ

Gilets jaunes - JOUR 13 : une nouvelle tête à claques apparaît, Bruno Questel, négociateur de Macron

29 Novembre 2018 , Rédigé par Paul KEIRN Publié dans #Macron

Gilets jaunes - JOUR 13 : une nouvelle tête à claques apparaît, Bruno Questel, négociateur de Macron

Le député de l’Eure, Bruno Questel, qui se présente sur les plateaux de BFM TV (29/11/18 - 17H15), comme l’un des négociateurs du gouvernement, semble bien être le plus mauvais choix que l’on puisse faire ! Pour parler simple : une vraie tête à claques. Encore qu’il représente bien l’esprit #macron, avec cette attitude dominante, cette componction odieuse et sûre d’elle-même : tout ce qui a le don de pousser à l’exaspération !

 

« Vous êtes 5000 ! », dit-il à son interlocuteur, Hayk Shahinyan, de l’"association des #Gilets jaunes", « Il y avait 300 000 manifestants il y a quinze jours. Vous êtes 5000 ! Vous ne pouvez pas objectivement à 5000 prétendre représenter les 300 000 personnes qui étaient là »

 

Bruno Questel précise sa ‘pensée’ : « certaines choses peuvent s'entendre sur le moyen et long terme...peu dans l'immédiat il faut justement que l'on pousse à l'exercice auquel nous a invité le Président de la République : trois mois sur le terrain, trois mois de débat déconcentré avec les acteurs publics économiques et sociaux"…


 

Alors, vous avez bien lu :

"certaines choses peuvent s’entendre" (mon bon) -
Lire : le gouvernement choisira

« sur le moyen et le long terme, peu dans l'immédiat » -
Lire : rien maintenant, on verra plus tard

« trois mois sur le terrain, trois mois de débats déconcentré » -
Lire : du temps pour affaiblir, diviser pour mieux régner.

On reste donc dans le droit fil des jours précédents du duo #macron #philippe : VOUS N'AUREZ RIEN

Eh bien nous disons : Bruno QUESTEL est une tête de con que nous récusons. Dégage !

Est-ce bien clair ?

 

Partager cet article
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article